NOUVELLES
29/08/2017 07:08 EDT | Actualisé 29/08/2017 07:20 EDT

Corée du Nord: "quelque chose de fort" doit être décidé, selon Washington

L'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley, a affirmé mardi que "quelque chose de fort" devait être décidé après le tir d'un missile nord-coréen au-dessus du Japon, sans dire ce que cela pourrait être.

"Trop c'est trop", a affirmé la diplomate qui a rang de ministre dans l'administration américaine. Le tir d'un missile passant au-dessus de 130 millions de personnes au Japon "est inacceptable", a-t-elle ajouté. Une réunion d'urgence du Conseil de sécurité est attendue vers 21H00 GMT.

Les Nord-Coréens "ont violé chaque résolution du Conseil de sécurité de l'ONU que nous avons adoptée et je pense que quelque chose de fort doit être décidé", a souligné Nikki Haley devant la presse. Interrogée sur la prise de nouvelles sanctions, elle s'est abstenue de répondre, insistant sur la nécessité de "continuer à travailler" avec la Chine et la Russie. Ces deux pays sont les plus proches soutiens de la Corée du Nord.

Le 5 août, après un mois de laborieuses négociations, les Etats-Unis avaient réussi à faire adopter à l'unanimité par le Conseil de sécurité un nouveau train de sanctions économiques contre Pyongyang. Ciblant le charbon, le fer, le plomb et la pêche, ces nouvelles mesures visent à priver la Corée du Nord d'un milliard de dollars de recettes tirées de ses exportations.

Les sanctions internationales ont pour objectif de pousser Pyongyang vers la table de négociations sur ses programmes d'armement nuclaire et balistique, jugés menaçants pour la région et le monde par les grandes puissances.

prh/hr