NOUVELLES
29/08/2017 07:52 EDT | Actualisé 29/08/2017 08:00 EDT

Autriche : alerte aux poids-lourds aux "mouchards" trafiqués

De plus en plus de poids-lourds circulent en Europe avec des "mouchards" trafiqués, une pratique particulièrement dangereuse car elle désactive plusieurs systèmes de sécurité des véhicules, se sont alarmé mardi la police autrichienne et le syndicat des transports Vida.

La fraude, qui consiste à désactiver le chronotachygraphe, concerne de 10 à 15% des camions circulant en Autriche, un des principaux pays de transit en Europe centrale, et jusqu'à 40% à l'échelle du continent, selon ces sources.

Utilisée en premier lieu pour dépasser les temps légaux de conduite imposés aux routiers, cette manipulation a pour effet de "désactiver tous les systèmes d'assistance", a souligné Vida, dénonçant "un jeu avec la mort".

"L'aiguille du compteur reste à zéro. Le conducteur ne sait même pas à quelle vitesse il roule", relève Karl Delfs, expert du syndicat.

Plus grave encore : des systèmes tel que l'anti-blocage (ABS), le freinage à régulation électronique (EBS) et le freinage automatique d'urgence (AEBS) se trouvent aussi neutralisés, rendant un camion incontrôlable même à basse vitesse en cas de freinage brutal.

Rendu obligatoire en 2006 pour les poids-lourds circulant dans l'Union européenne, le chronotachygraphe numérique, qui a succédé au "mouchard" mécanique à disques, est "extrêmement facile à manipuler, un simple aimant suffisant", selon Horst Meixner, de la police autrichienne.

Les accidents impliquant des poids-lourds ont augmenté de plus de 11% entre 2015 et 2016 en Autriche, causant 74 morts et près de 1.700 blessés l'an passé.

phs/mct