NOUVELLES
27/08/2017 03:44 EDT | Actualisé 27/08/2017 04:00 EDT

Tour de l'Avenir - Bernal a tout d'un futur grand

Vainqueur dimanche la 54e édition du Tour de l'Avenir cycliste, le Colombien Egan Bernal a justifié le statut de favori qui lui était prêté au début de l'épreuve et fait la différence grâce à ses qualités de grimpeur, s'affichant comme l'un des espoirs du peloton.

Bernal (20 ans), vainqueur du Tour de Savoie-Mont-Blanc et du Tour de Roumanie, qui succède au palmarès au Français David Gaudu s'est emparé du maillot jaune vendredi à l'issue de la première des trois étapes de montagne disputée entre Saint-Gervais-les-bains et Hauteluce-les Saisies qu'il a gagnée.

Il a renforcé sa position de leader samedi en enlevant aussi la 8e étape entre Albertville et Sainte-Foy-Tarentaise après avoir contrôlé la course avec son équipe de Colombie.

Passé professionnel l'an dernier au sein de l'équipe italienne Androni, Egan Bernal qui rejoint au palmarès ses compatriotes Miguel Angel Lopez (2014), Esteban Chaves (2011) ou encore Nairo Quitana (2010), Martin Ramirez (1985) et Alfonso Flores (1980), pourrait signer pour l'équipe Sky Tour (World Tour).

Dimanche, il a encore contrôlé ses principaux rivaux au classement général, le Belge Bjorg Lambrecht, le Danois Niklas Eg, l'Australien Lucas Hamilton ou encore le Britannique James Knox.

Il a pu ainsi laisser filer vers la victoire d'étape le Russe Pavel Sivakov, sorti d'un groupe d'échappés à une dizaine de kilomètres de l'arrivée.

Cité parmi les prétendants à la victoire finale, Sivakov avait connu des défaillances vendredi et samedi. Relégué à plus de 23 minutes au classement général, il ne présentait plus aucun danger.

Sivakov, vainqueur du Giro espoirs, a devancé de 2 minutes 31 secondes, l'Américain Neilson Powless, autre grand perdant des deux premières étapes de montagne.

fjt/ps