NOUVELLES
27/08/2017 05:02 EDT | Actualisé 27/08/2017 05:20 EDT

Le chef de l'ONU appelle à faciliter l'arrivée de l'aide au Yémen

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a appelé dimanche lors d'une visite au Koweït les parties en conflit au Yémen à faciliter l'arrivée de l'aide dans ce pays secoué par un conflit.

"Nous faisons notre possible pour créer les conditions permettant de dépasser l'impasse actuelle", a déclaré M. Guterres après des entretiens avec les responsables koweïtiens.

Depuis 2014, les rebelles chiites Houthis alliés à l'ancien président Ali Abdallah Saleh et les forces progouvernement, soutenues par une coalition arabe menée par l'Arabie saoudite, sont en guerre pour le contrôle de ce pays pauvre de la péninsule arabique.

M. Guterres a indiqué que l'ONU tentait d'obtenir la réouverture de l'aéroport de Sanaa, la capitale contrôlée par les rebelles, et un meilleur accès au port de Hodeida (ouest) pour faciliter l'arrivée de l'aide humanitaire.

La coalition impose un embargo à l'aéroport de Sanaa en affirmant qu'il sert à importer des armes au profit des rebelles. Il impose, pour la même raison, des inspections aux cargos se rendant dans le port de Hodeida qui est également contrôlé par les rebelles.

"Nous allons travailler étroitement avec les (parties en conflit) pour voir quand et comment une initiative forte sera possible", a déclaré le chef de l'ONU au cours d'une conférence de presse.

Depuis mars 2015, date de l'intervention de la coalition arabe, le conflit a fait 8.400 morts et 48.000 blessés, dont de nombreux civils, et provoqué une grave crise humanitaire. Une épidémie de choléra a ainsi fait quelque 2.000 morts et plusieurs régions de ce pays pauvre sont au bord de la famine.

ny/mh/vl