NOUVELLES
27/08/2017 04:34 EDT | Actualisé 27/08/2017 06:41 EDT

Fatigue des pilotes d'avion: Ottawa est interpellé pour changer les règles

OTTAWA — Les pilotes d'avion du Canada s'unissent pour exhorter le gouvernement fédéral à adopter des règles plus rigoureuses sur la «fatigue» des pilotes.

L'Association des pilotes d'Air Canada, les syndicats Unifor et Teamsters Canada, notamment, estiment que la réglementation de l'aviation au Canada est dépassée par rapport à celle des États-Unis, entre autres.

Selon Milt Isaacs, président-directeur général de l'Association des pilotes d'Air Canada, le Canada doit rendre «le ciel plus sûr», en tenant compte de la science du sommeil et des normes internationales.

Il cite une étude de la NASA qui recommande que le temps de vol la nuit soit limité à 8 heures et demie, car la vivacité d'esprit, le temps de réaction et la performance cognitive se détériorent.

Selon lui, la fatigue peut être atténuée avec les bonnes règles: bien se reposer, avoir assez de temps pour récupérer après avoir traversé des fuseaux horaires et faire en sorte qu'il y ait des pilotes supplémentaires à bord pour prendre les commandes une fois la limite atteinte.

Les pilotes estiment que le Canada devrait prendre exemple sur les États-Unis, et ne pas attendre qu'une tragédie ne survienne pour agir. À la suite de l'écrasement du vol de Colgan Air en 2009 à Buffalo, la Federal Aviation Administration a adopté des règles qui vont même plus loin que les recommandations de la NASA. Ces règles imposent notamment des pilotes supplémentaires au bout de seulement huit heures de vol pour des départs après 20 h.

Les Canadiens qui prennent l'avion sont invités à signer une pétition à «cielplussur.ca».