NOUVELLES
26/08/2017 06:33 EDT | Actualisé 26/08/2017 11:43 EDT

Les attaques de Londres et de Bruxelles, possiblement de nature terroriste

LONDRES — Les attaques au couteau survenues vendredi au coeur de deux grandes capitales européennes sont abordées par les autorités comme possibles incidents terroristes.

Les procureurs belges ont ouvert une enquête pour une tentative de meurtre de nature terroriste après qu'un homme armé d'un couteau eut attaqué trois soldats à Bruxelles.

Les militaires ont abattu le suspect, qui était connu des autorités.

Portant aussi une fausse arme à feu, il aurait attaqué les soldats par-derrière, en criant «Allahu akbar» («Dieu est grand» en arabe).

Le bureau du procureur fédéral a déclaré qu'il a été atteint par balle à deux reprises, alors que les soldats n'ont subi que de légères blessures.

Il s'agit d'un Belge dans la trentaine, d'origine somalienne, a-t-on précisé.

Au Royaume-Uni, la police antierroriste a ouvert une enquête sur l'homme qui a été arrêté en vertu de la Loi sur le terrorisme après s'en être pris à des agents londoniens.

Trois policiers ont été blessés en procédant à l'arrestation de l'homme de 26 ans, qui avait tenté d'atteindre son «sabre de 4 pieds», à proximité du palais de Buckingham, à Londres.

Selon la police, il aurait lui aussi crié à plusieurs reprises «Allhu akbar». Le suspect a été admis à l'hôpital pour de légères blessures.