NOUVELLES
26/08/2017 07:21 EDT | Actualisé 26/08/2017 11:43 EDT

Hamilton égale un record de Schumacher en décrochant une 68e position de tête

SPA-FRANCORCHAMPS, Belgique — Lewis Hamilton a égalé le record de Michael Schumacher en décrochant une 68e position de tête en Formule Un, alors que le pilote britannique a dominé les qualifications du Grand Prix de Belgique du début à la fin, samedi.

Le triple champion du monde de F1 détenait déjà la position de tête quand il a signé un chrono encore plus rapide lors de son dernier tour à bord de sa Mercedes. Sebastian Vettel, de Ferrari, a ensuite réduit l'écart avec un bon dernier tour et il a rejoint Hamilton sur la première ligne. Valtteri Bottas, de Mercedes, et Kimi Räikkönen, de Ferrari, ont terminé respectivement troisième et quatrième.

Le Québécois Lance Stroll a été éliminé dès la première portion des qualifications et s'est contenté du 18e rang. Son coéquipier chez Williams, Felipe Massa, n'a guère fait mieux en terminant en 16e position.

En raison des nombreuses pénalités qui ont été distribuées, Stroll partira finalement en 15e place.

Hamilton participera à sa 200e course en carrière dimanche et il accuse 14 points de retard sur Vettel au championnat des pilotes cette saison.

«C'est très spécial et c'est avec beaucoup d'humilité que je vis ce moment. Michael est une véritable légende, a rappelé Hamilton. Je l'ai toujours admiré. Je suis honoré de partager ce record, mais il est toujours l'un des plus grands de tous les temps.»

Le directeur technique et sportif de la F1, Ross Brawn, a rencontré Hamilton sur la piste et a transmis un message de la famille Schumacher à Hamilton.

«Schumacher a toujours dit que ses records étaient faits pour être battus et sa famille voulait dire un 'merci' tout à fait spécial», a dit Brawn à Hamilton.

L'état de santé de Schumacher est gardé secret par les membres de sa famille et de son entourage.

Âgé de 48 ans, Schumacher a subi une importante blessure à la tête lors d'un accident de ski en France le 29 décembre 2013. Il reçoit des soins à son domicile en Suisse depuis septembre 2014. Schumacher avait chuté et cogné le côté droit de sa tête contre une roche, ce qui avait fissuré son casque. Les médecins l'avaient opéré pour retirer des caillots sanguins dans son cerveau, mais certains n'ont pu être retirés puisqu'ils étaient incrustés trop profondément.

«Je pris souvent pour Michael et sa famille», a dit Hamilton, qui a fait ses débuts il y a 10 ans.

Schumacher avait établi le record pour les positions de tête en un peu plus de 300 courses. Hamilton demeure toutefois bien loin de l'Allemand au deuxième rang pour les victoires avec 57, tandis que Schumacher en compte 91.

Le pilote Red Bull Max Verstappen a fait plaisir à l'important contingent de partisans néerlandais en se qualifiant en cinquième position, devant son coéquipier Daniel Ricciardo.

De son côté, Stroll, dont une partie de sa famille est belge, a déçu ses partisans en voyant sa journée prendre fin après seulement cinq tours puisque l'aileron arrière de son bolide a été endommagé pendant la Q1.

«Il y a quelque chose qui a cassé. Ce sont des choses qui arrivent, a raconté le pilote âgé de 18 ans. Je ne suis pas certain que j'aurais pu faire beaucoup mieux de toute façon. Regardez Felipe (Massa). Il n'a pu franchir la Q1 et a terminé 16e.»

Stroll n'était pas très optimiste pour la course de dimanche, rappelant les ennuis des Williams cette saison sur les circuits nécessitant un appui aérodynamique important.

«Nous avons besoin d'une voiture plus compétitive dans les virages, et même dans les lignes droites, a affirmé Stroll. Sur les circuits avec de longs virages, nous ne pouvons pas maintenir notre vitesse, ce qui nous fait mal. Sur certaines pistes, ce n'est pas très grave, mais sur d'autres, nous en subissons les conséquences.

«Ce sera une longue course et nous sommes toujours meilleurs en course. Il est possible de faire des dépassements et nous devrons être à notre meilleur pour espérer peut-être gagner quelques points.»

Le Belge Stoffel Vandoorne a reçu une pénalité de 65 places pour deux changements de moteur et un changement de boîtier de vitesse sur sa McLaren. Puisqu'il n'y a que 20 pilotes sur la grille de départ, la sévérité de la pénalité ne sera pas pleinement appliquée.

Massa a aussi écopé une pénalité de cinq places pour ne pas avoir respecté un drapeau jaune lors des essais.

Marcus Ericsson, Pascal Wehrlein et Daniil Kvyat ont également reçu des pénalités pour des changements de pièces sur leur voiture.