NOUVELLES
25/08/2017 02:58 EDT | Actualisé 25/08/2017 03:42 EDT

Harvey prend de la force dans le golfe du Mexique et fonce sur le Texas

HOUSTON — L'ouragan Harvey est passé à la catégorie 2 en survolant le golfe du Mexique et il ne cesse de prendre de la force en s'approchant du Texas, où il est attendu au cours des prochaines heures.

Il pourrait devenir l'ouragan le plus féroce à frapper les États-Unis depuis une douzaine d'années, avec des précipitations d'un mètre de pluie, une onde de tempête de quatre mètres et des vents de plus de 200 kilomètres/heure.

Les météorologues préviennent que Harvey est un ouragan «potentiellement mortel» qui présente un «risque grave». Des millions de personnes s'apprêtent à être matraquées par une tempête qui pourrait provoquer des inondations jusqu'à 150 kilomètres des côtes.

Harvey devrait toucher terre tard vendredi ou tôt samedi entre Port O'Connor et Matagorda Bay, une portion de côte longue de 50 kilomètres qui se trouve à environ 110 kilomètres au nord-est de Corpus Christi.

Harvey s'est rapidement transformé, jeudi, de tempête tropicale en ouragan de catégorie 1. Tôt vendredi, le Centre national des ouragans des États-Unis, à Miami, annonçait qu'il était maintenant un ouragan de catégorie 2, et que l'énergie des eaux chaudes du golfe du Mexique devrait le pousser jusqu'à la catégorie 3.

Aucun ouragan de cette puissance n'a frappé les États-Unis depuis que Wilma a pilonné la Floride en 2005. Même la supertempête Sandy, qui a causé de lourds dégâts à New York et au New Jersey en 2012, ne générait pas de vents aussi puissants quand elle a touché terre.

«Nous prévoyons que (Harvey) s'intensifie jusqu'à ce qu'il touche le continent», a déclaré le porte-parole du Centre national des ouragans des États-Unis, Dennis Feltgen.

Les sept comtés du Texas qui se trouvent sur la côte, entre Corpus Christi et l'extrémité ouest de l'île Galveston, ont annoncé les évacuations obligatoires de dizaines de milliers de résidants qui vivent dans les zones de basses altitudes. Les résidants qui ont choisi de ne pas évacuer ont été prévenus qu'aucun secours n'est garanti en cas de besoin.

Des évacuations volontaires ont été annoncées pour Corpus Christi et pour la péninsule Bolivar, un banc de sable près de Galveston où plusieurs maisons ont été emportées par l'ouragan Ike en 2008.

Des fonctionnaires se sont dits préoccupés par le fait qu'il n'y avait pas autant de personnes qui respectaient les ordres d'évacuation que lors des tempêtes précédentes.

«Beaucoup de gens croient que cette tempête ne pose pas de danger», a déclaré le gouverneur Greg Gott Abbott à la station de télévision de Houston KPRC.

M. Abbott a ordonné au Centre des opérations de l'État d'augmenter son niveau de préparation afin que les ressources pour secourir les sinistrés soient déjà en place. Il a aussi déclaré un état d'urgence pour 30 comtés situés près de la côte afin d'accélérer le déploiement des ressources dans ce secteur, en plus de mobiliser 700 membres de la Garde nationale.

En début de journée vendredi, Harvey se trouvait à environ 300 kilomètres au sud-est de Corpus Christi et se déplaçait vers le nord-ouest à 15 kilomètres/heure. Il générait des vents soutenus de 165 kilomètres/heure.