NOUVELLES
24/08/2017 06:52 EDT | Actualisé 24/08/2017 08:51 EDT

Sears a décidé de fermer plus de magasins aux États-Unis

NEW YORK — Sears fermera plus de magasins que prévu aux États-Unis en raison d'une diminution de ses ventes au deuxième trimestre alors que la concurrence s'intensifie dans le secteur du commerce de détail aux États-Unis.

Le détaillant tente de réduire ses coûts en mettant la clé sous la porte de 180 magasins cette année en plus d'avoir l'intention de s'en départir de 150 autres. L'entreprise prévoit maintenant fermer 28 magasins Kmart de plus.

La société établie dans l'Illinois a fait part de ses intentions jeudi en dévoilant ses résultats du deuxième trimestre, où elle a réduit sa perte nette à 251 millions $ US, ou 2,34 $ US par action. Abstraction faite des éléments non récurrents, Sears a affiché une perte ajustée de 1,16 $ US par action.

De leur côté, les revenus ont fléchi de 23 pour cent, à 4,37 milliards $ US. Les ventes des magasins ouverts depuis au moins un an — un indicateur clé dans le secteur du commerce de détail — ont pour leur part plongé de 11,5 pour cent.

En mars, Sears avait émis de sérieux doutes sur sa viabilité à long terme en raison de la pression exercée par des concurrents comme Walmart, Target ainsi que le géant du commerce en ligne Amazon.

Le détaillant avait alors expliqué qu'une réduction de ses dépenses lui permettrait d'atténuer les risques à long terme.

Sears Canada avait également effectuée une sortie similaire le 13 juin avant de se placer sous la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies le 22 juin.

La filiale canadienne de Sears procède actuellement à la fermeture de 59 magasins au pays en plus d'avoir éliminé 2900 postes alors qu'elle est à la recherche de nouveaux investisseurs ou d'acheteurs dans le cadre de sa restructuration supervisée par la Cour supérieure de justice de l'Ontario.