NOUVELLES
24/08/2017 12:34 EDT | Actualisé 24/08/2017 14:06 EDT

Les passages frontaliers illégaux devraient devenir officiels, croit Scheer

OTTAWA — Le chef de l'opposition conservatrice, Andrew Scheer, affirme que le gouvernement libéral devrait désigner les points d'entrée illégaux vers le Canada qui sont utilisés par des milliers de demandeurs d'asile comme des passages officiels.

M. Scheer croit que ce serait une façon pour le gouvernement de mettre fin à une situation chaotique, non seulement à la frontière, mais aussi dans l'ensemble du système canadien d'immigration.

Depuis le mois de janvier, près de 10 000 personnes ont été interceptées alors qu'elles traversaient illégalement la frontière vers le Canada à partir des États-Unis. Au Québec, le nombre de personnes ayant franchi la frontière de cette façon a explosé depuis le mois de juillet. Pendant les deux premières semaines du mois d'août seulement, la Gendarmerie royale du Canada a intercepté 3800 personnes dans les environs de Hemmingford.

La raison pour laquelle ces personnes décident d'entrer au pays par des passages non officiels est un accord entre le Canada et les États-Unis qui les empêche de demander l'asile aux postes frontaliers terrestres officiels.

M. Scheer affirme que si le passage clandestin du chemin Roxham, au Québec, et un autre à Emerson, au Manitoba, étaient désignés officiels, cela freinerait le problème et transmettrait le message à ceux qui se trouvent aux États-Unis qu'ils ne peuvent pas simplement traverser et obtenir l'asile.

Le chef conservateur estime que les Canadiens sont en train de perdre confiance en la capacité du gouvernement à gérer la situation, même si le premier ministre Justin Trudeau affirme que tout est sous contrôle.