NOUVELLES
24/08/2017 00:52 EDT | Actualisé 24/08/2017 01:00 EDT

L'ambassadeur russe mort à Khartoum victime d'une crise cardiaque

L'ambassadeur de Russie au Soudan Mirgayas Chirinski, retrouvé mort mercredi soir dans sa piscine à Khartoum, est décédé d'une crise cardiaque, a indiqué jeudi le ministère russe des Affaires étrangères.

Né en 1954 et en poste à Khartoum depuis 2013, le diplomate est le quatrième ambassadeur russe mort en fonctions depuis un an, après l'assassinat de l'ambassadeur en Turquie Andreï Karlov (62 ans) à Ankara en décembre 2016 et les décès de ceux en Inde Alexandre Kadakine (67 ans) en janvier, après une maladie, et à l'ONU Vitali Tchourkine (64 ans) en février après un malaise.

"Il a été retrouvé dans sa résidence avec les symptômes d'une crise cardiaque", a déclaré lors d'une conférence de presse la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

Les membres de l'ambassade russe ont alors appelé un médecin "mais sauver Chirinski a été impossible", a-t-elle ajouté.

Les autorités soudainaises avaient indiqué à l'AFP dès mercredi soir écarter la piste criminelle, estimant que selon les "enquêtes préliminaires, (l'ambassadeur) est décédé de mort naturelle".

Né en 1954, Mirgayas Chirinski était "un grand professionnel" ayant "dédié sa vie à la diplomatie", a précisé la porte-parole.

Ambassadeur au Soudan depuis décembre 2013, Mirgayas Chirinski, qui parlait arabe et anglais couramment, avait auparavant servi comme ambassadeur au Rwanda de 2006 à 2013.

all/gmo/lb