NOUVELLES
24/08/2017 10:09 EDT | Actualisé 24/08/2017 10:20 EDT

C1 - Le Real retrouve le Borussia, pas de "groupe de la mort"

Il n'y aura pas de "groupe de la mort" cette saison en Ligue des champions: le tirage au sort, réalisé jeudi à Monaco, offre un plateau équilibré et verra notamment le Real Madrid, double tenant du titre, affronter le Borussia Dortmund, tandis que le PSG de Neymar défiera le Bayern.

Les Madrilènes, qui ont démarré en trombe leur saison, partent bien sûr favoris de ce groupe H, même si le Borussia leur avait tenu tête l'an dernier à ce stade avec deux matches nuls (2-2) et que Tottenham reste un adversaire relevé.

En attaque, le Real dispose du meilleur buteur de l'histoire de la compétition (106 buts dont un en tour préliminaire), Cristiano Ronaldo, qui a reçu un nouveau trophée jeudi, le titre de joueur UEFA de la saison, pour la troisième fois.

Quels seront les grands rivaux du club espagnol cette saison ? Le Paris SG, en s'offrant la star du Barça Neymar contre 222 millions d'euros, a des ambitions très élevées. Les Parisiens auront un double choc à négocier dans leur groupe B face au Bayern Munich, mais les deux autres équipes sont beaucoup plus accessibles: Anderlecht et le Celtic Glasgow.

"Ce n'est pas un tirage facile, il y a de grands clubs avec nous, le Bayern, le Celtic, c'est difficile de jouer là-bas. Anderlecht, on a déjà joué contre eux, mais on veut vraiment se concentrer sur chaque match, sur les trois points", a diplomatiquement expliqué Nasser Al-Khelaifi, le président du club français au micro de BeIN Sports.

- Un duel Barça-Juve -

Dans la poule D, un duel face au Barça attend la Juventus Turin. Les Italiens avaient sèchement éliminé les Catalans en quart de finale la saison dernière. Là encore, les deux autres équipes, l'Olympiakos et le Sporting Portugal, sont largement à leur portée.

Le groupe C est assez relevé avec la présence de deux grosses écuries sur le papier, Chelsea, l'Atletico Madrid, et d'une d'un calibre moyen, l'AS Roma, accompagnés d'un petit Poucet, Qarabag, qui porte les espoirs de tout un pays, puisqu'aucun club d'Azerbaïdjan n'avait atteint la phase de poules de C1 avant lui.

Manchester United et Paul Pogba héritent de leur côté d'un groupe A plus tranquille avec le Benfica, Bâle et le CSKA Moscou, tout comme Liverpool, qui malgré sa place dans le chapeau 3, s'en tire très bien avec le Spartak Moscou, Séville et Maribor (E).

Le contingent anglais est important cette année, avec pas moins de cinq représentants. Manchester City devra défier Naples et deux adversaires moins relevés: le Shaktar Donetsk et Feyenoord.

Pas de véritable cador européen dans un groupe G équilibré: Monaco - Porto - Besiktas - RB Leipzig. Les Monégasques s'étaient offert un joli parcours la saison dernière jusqu'en demi-finale, mais leur équipe a été profondément bouleversée au mercato.

La phase de groupes commence les 12 et 13 septembre et s'achève les 5 et 6 décembre. La finale est prévue le 26 mai à Kiev en Ukraine.

cpb-adc/pgr/ama

AS ROMA

BESIKTAS FUTBOL

JUVENTUS FOOTBALL CLUB

SPORT LISBOA E BENFICA - FUTEBOL

CELTIC PLC

BORUSSIA DORTMUND

MANCHESTER UNITED

TOTTENHAM HOTSPUR