NOUVELLES
24/08/2017 09:05 EDT | Actualisé 24/08/2017 10:52 EDT

Bois d'oeuvre: le Canada prêt à emprunter la voie juridique faute d'entente

WASHINGTON — Alors que les négociations sur le bois d'oeuvre avec les États-Unis traînent en longueur, le gouvernement canadien dit être prêt à emprunter la voie juridique afin de régler cette dispute commerciale entre les deux pays.

L'ambassadeur du Canada aux États-Unis affirme qu'Ottawa et Washington travaillent d'arrache-pied pour conclure un accord et qu'ils vont continuer de le faire.

Mais David MacNaughton a accusé jeudi l'industrie américaine du bois d'oeuvre de propager des informations erronées en plus d'avoir bloqué un accord potentiel. Il affirme que le dossier pourrait prendre une tournure juridique.

L'appui de l'industrie américaine est crucial, étant donné qu'une entente ferait disparaître les mesures punitives qui frappent actuellement les exportations canadiennes de bois d'oeuvre au sud de la frontière.

Dans les conflits précédents sur le bois d'oeuvre, l'industrie américaine déposait de requêtes auprès de Washington en citant des subventions injustes du côté canadien. Les autorités américaines imposaient ensuite des tarifs à la frontière pendant des années, le temps que le dossier se règle devant les tribunaux.

M. MacNaughton prenait la parole dans le cadre d'un événement sur le dossier du bois d'oeuvre réunissant des représentants de plusieurs provinces.