NOUVELLES
24/08/2017 01:28 EDT | Actualisé 24/08/2017 01:40 EDT

Attentats: contre le discours anti-islam, des musulmans manifestent à Grenade

Quelque 200 musulmans ont défilé mercredi soir à Grenade, dans le sud ouest de l'Espagne, pour protester contre le terrorisme, six jours après les attaques jihadistes qui ont ensanglanté la Catalogne et déclenché une montée du discours anti-islam dans le pays.

Des graffitis et des vidéos anti-musulmans ont fait leur apparition depuis les attentats de Barcelone et Cambrils, qui ont fait 15 morts et plus de 120 blessés.

"Plus jamais de violence au nom de l'Islam", annonçait l'invitation à la manifestation devant la mairie de Grenade, à laquelle environ 200 personnes se sont rendues, selon un photographe de l'AFP.

Certains dans la foule ont brandi des pancartes "Je suis musulman et je veux grandir en paix" ou encore "nous aussi sommes des victimes".

"Pour nous, il est très important d'affirmer nos valeurs de musulmans avec détermination, des valeurs partagées par n'importe quel être humain sur cette planète", a déclaré à l'AFP Nizar Liemlahi, directeur de l'association culturelle musulmane Dar Loughat, coorganisatrice du rassemblement.

Il s'agit, ajoute-t-il, de "faire passer un message de paix et de tendresse aux victimes, à leurs familles et à leurs proches".

"Parmi les 1,2 milliard de musulmans dans le monde, ces 0,1% (qui commettent les attentats) ne représentent ni nos valeurs ni nos principes", a expliqué M. Liemlahi, un psychologue marocain qui s'est installé en Espagne en 2010.

Cette manifestation a été organisée après l'encerclement samedi de la principale mosquée de la ville par Hogar Social, une association d'extrême-droite connue pour ses actions anti-immigrés qui s'est déployée, fumigènes à la main, autour du bâtiment, tout en faisant d'ostensibles doigts d'honneur.

Les manifestants avaient couvert les murs de la mosquée de graffitis, et sur les réseaux sociaux, certains internautes avaient posté des vidéos appelant à l'expulsion de tous les musulmans.

"Malheureusement, après ce qui s'est passé, on a eu à faire face à énormément d'actes islamophobes. Depuis 25 ans que je vis en Espagne, je n'ai jamais vu ça", a déclaré Mounir Benjelloun, à la tête de la Fédération espagnole des entités religieuses islamiques (FEERI), ajoutant que c'était "insupportable".

Environ un millier de personnes de la communauté musulmane avaient manifesté lundi soir contre le terrorisme à Barcelone.

pho-ds/mig/lb