NOUVELLES
24/08/2017 02:42 EDT | Actualisé 24/08/2017 03:00 EDT

Apparatchik vietnamien enlevé: un suspect incarcéré en Allemagne

Un ressortissant vietnamien, soupçonné d'avoir participé à l'enlèvement d'un ancien cadre du régime de Hanoï réfugié à Berlin, a été incarcéré jeudi en Allemagne suite à son expulsion de République tchèque, selon le parquet allemand.

Le parquet a annoncé que Long N.H., 46 ans, a été présenté au juge qui lui a notifié son placement en détention provisoire et l'ouverture de poursuites pour "activité d'espionnage" et "complicité d'enlèvement", selon un communiqué.

Il avait été arrêté en République tchèque peu après les faits et a été expulsé mercredi vers l'Allemagne à la demande de la justice allemande.

Selon le parquet, mandaté par les services secrets vietnamiens, le suspect avait loué à Prague le 20 juillet la camionnette Volkswagen qui a servi le 23 juillet à Berlin à l'enlèvement dans la capitale allemande de Trin Xuan Tanh, 51 ans.

"Trin Xuan Tanh a ensuite été ramené contre sa volonté au Vietnam", souligne le parquet.

M. Tanh, ancien dirigeant d'une filliale d'une entreprise pétrolière publique au Vietnam, est accusé par Hanoï d'y avoir détourné 120 millions d'euros. Il a fui son pays d'origine en juillet 2016 et était depuis demandeur d'asile en Allemagne.

L'enlèvement, perpétré en plein jour, a suscité la colère de Berlin qui a imputé le crime aux services secrets vietnamiens et réclamé que M. Tanh soit autorisé à revenir en Allemagne jusqu'à ce que sa demande d'asile soit examinée.

M. Tanh a fait une apparition à la télévision vietnamienne quelques jours après son enlèvement, assurant qu'il avait regagné le pays de son plein gré, une version des faits rejetée par l'Allemagne.

L'affaire a plombé les relations entre Allemagne et le Vietnam. Berlin a d'ailleurs ordonné le départ du représentant officiel des services secrets vietnamiens et a indiqué réfléchir à l'adoption d'autres mesures de rétorsion.

ptl/alf/lb