NOUVELLES
16/08/2017 23:14 EDT | Actualisé 16/08/2017 23:40 EDT

Espagne: été agité sur le marché des transferts en Liga

Valse des millions cet été dans le Championnat d'Espagne: le transfert record de Neymar du FC Barcelone vers le Paris SG a fait exploser tous les compteurs et donné le ton d'un mercato estival qui s'annonce agité jusqu'à sa clôture le 31 août.

. Neymar

-- Du FC Barcelone au Paris SG (222 M EUR)

C'est le transfert de l'été, le transfert de l'année, et peut-être le transfert de la décennie: Neymar a choisi de quitter le Barça, où il évoluait depuis 2013, pour rejoindre début août le PSG via le paiement de sa clause libératoire de 222 millions d'euros.

Ce départ spectaculaire du Brésilien, un an seulement après une prolongation de son contrat barcelonais jusqu'en 2021, a visiblement pris de court les dirigeants du club blaugrana. Et personne en Catalogne n'a réussi à retenir Neymar: ni ses compères d'attaque Lionel Messi et Luis Suarez, ni le défenseur Gerard Piqué, qui avait pourtant tenté un coup de bluff en écrivant sur Twitter: "Il reste".

. Paulinho

-- De Guangzhou Evergrande au FC Barcelone (40 M EUR)

En perdant Neymar, le FC Barcelone a rempli ses caisses. Au risque de devoir surpayer ensuite les clubs vendeurs, devenus soudain très gourmands! La première recrue du Barça post-Neymar a fait beaucoup jaser: le club catalan a dû payer 40 M EUR pour attirer le milieu international brésilien Paulinho (29 ans), une somme jugée très élevée pour un joueur de cet âge et qui évoluait en Chine, au Ghangzhou Evergrande.

Cela résume bien les difficultés dans ce mercato du Barça, qui espère toujours attirer le milieu brésilien Philippe Coutinho (Liverpool) et l'ailier français Ousmane Dembélé (Dortmund). En attendant, le club a versé 30 M EUR à Benfica pour le latéral portugais Nelson Semedo, qui n'est pour l'instant pas titulaire, et 12 M EUR pour l'ailier Gerard Deulofeu, formé au club mais d'un calibre bien inférieur à Neymar...

. Vitolo

-- Du Séville FC à l'Atletico Madrid, via Las Palmas (37,5 M EUR)

Pas de recrues cet été à l'Atletico Madrid, interdit de transfert jusqu'à janvier, mais un achat pour l'avenir: le club madrilène s'est attaché le milieu offensif Vitolo, payant sa clause libératoire au Séville FC. Comme l'Atletico ne peut inscrire de nouveaux joueurs avant 2018, l'international espagnol passera les six prochains mois en prêt à Las Palmas, en attendant de rejoindre son nouveau club.

L'autre gros coup de l'"Atleti" cet été a consisté à retenir ses principaux cadres, avec par exemple les prolongations de contrat d'Antoine Griezmann (2022) ou Saul Niguez (2026).

. Theo Hernandez

-- De l'Atletico Madrid au Real Madrid (26 M EUR)

Au Real Madrid, on ne change pas une équipe qui gagne et l'effectif de Zinédine Zidane n'a que peu bougé. Mais le transfert du jeune latéral français Theo Hernandez (19 ans) de l'Atletico vers le Real est à marquer d'une pierre blanche: il scelle la fin d'une tradition de "non-agression" entre les deux clubs de Madrid sur le marché des transferts.

L'autre renfort majeur du Real cet été est également un joueur prometteur, le milieu de terrain du Betis Séville Dani Ceballos, acquis pour 18 millions d'euros malgré l'intérêt affiché du Barça dans ce dossier.

. Nolito

-- De Manchester City au Séville FC (9 M EUR)

Avec le départ de Vitolo à compenser, et malgré la perte de son emblématique directeur sportif Monchi, Séville a réussi de jolis coups sur le marché des transferts.

L'arrivée de l'attaquant international espagnol Nolito (30 ans), barré à Manchester City, en est un, de même que le retour au pays de Jesus Navas (libre), enfant du club, après quatre saisons chez les "Citizens". Dans cette même veine d'achats malins, citons aussi le retour à Séville du meneur de jeu argentin Ever Banega, acheté 9 M EUR.

jed

TWITTER

CITIZENS FINANCIAL GROUP

SPORT LISBOA E BENFICA - FUTEBOL