NOUVELLES
17/08/2017 08:14 EDT | Actualisé 17/08/2017 08:42 EDT

Des intervenants du taxi proposent un nouveau système de gestion de l'offre

MONTRÉAL — Plusieurs intervenants du taxi se sont unis pour proposer un nouveau système de gestion de l'offre qui, à leur avis, permettrait de régler plusieurs problèmes de l'industrie.

L'homme d'affaires Alexandre Taillefer, qui exploite les bannières Téo, Diamond et Hochelaga, de même que Guy Chevrette, du Comité provincial de concertation, et Kamal Sabbah, du Regroupement des propriétaires de taxis de Montréal, ont exposé les grandes lignes de leur concept, jeudi, au cours d'une conférence de presse. Ils l'ont soumis au gouvernement la veille.

Leur concept permettrait d'ouvrir la porte à Uber, mais en le soumettant aux mêmes règles que les autres.

Le projet de gestion de l'offre permettrait de contrôler l'offre de service en taxis sur la route, en permettant aux détenteurs de permis de faire la location de la voiture à quiconque, afin d'en assurer la rentabilité.

Les intervenants ont fait valoir que la valeur actuelle d'un permis de taxi à Montréal est de 80 000 $, alors qu'elle a déjà été de 200 000 $.

Le projet proposé ne fait pas l'unanimité, mais il fait consensus, a affirmé Guy Chevrette. Il comprend aussi des normes en matière de formation des chauffeurs et de plein paiement des taxes et impôts pour tous.