NOUVELLES
17/08/2017 11:44 EDT | Actualisé 17/08/2017 12:00 EDT

Après Barcelone, réunion de sécurité vendredi à Rome

Le ministre italien de l'Intérieur, Marco Minniti, a convoqué pour vendredi matin une réunion extraordinaire antiterroriste, après l'attentat qui a fait au moins 13 morts et 50 blessés à Barcelone.

Redoutant qu'il y ait des victimes italiennes, le ministère des Affaires étrangères a annoncé l'envoi au plus vite de membres de son unité de crise en renfort du consulat d'Italie à Barcelone pour soutenir les Italiens sur place.

A Rome, la réunion extraordinaire du Comité d'analyse stratégique antiterroriste (Casa) est prévue à 11H00 (09H00 GMT) au ministère de l'Intérieur, en présence des responsables des forces de police et des services du renseignement, a précisé le ministère dans un communiqué.

Lors d'une conférence de presse mardi, M. Minniti avait rappelé que la menace terroriste restait "élevée" en Italie, comme dans un grand nombre de pays du monde, mais qu'il n'y avait dans l'immédiat "aucune trace de menace imminente".

Jeudi après-midi, une camionnette a percuté la foule sur l'avenue la plus touristique de Barcelone, les célèbres Ramblas, tuant 13 personnes et en blessant au moins 50 autres, d'après le gouvernement régional de Catalogne (nord-est).

Le chef du gouvernement italien, Paolo Gentiloni, a immédiatement exprimé sa solidarité sur Twitter : "Barcelone la splendide, l'amie, est attaquée. L'Italie est proche des autorités locales et espagnoles. Nos pensées se tournent vers les personnes touchées".

fcc/mr/la/fjb