NOUVELLES
17/08/2017 03:40 EDT | Actualisé 17/08/2017 04:00 EDT

Allemagne - Bundesliga: "A nous les p'tits Français"!

Jamais le "petit Français" n'a tant eu la cote en Allemagne! Inspirés par le coup de maître de Dortmund avec Dembélé la saison dernière, les clubs de Bundesliga ont recruté cette saison une bonne demi-douzaine de jeunes talents tricolores.

Corentin Tolisso (Bayern), Jean-Kevin Augustin (Leipzig) ou encore Amine Harit (Schalke) ne sont pas arrivés par hasard. L'explosion au plus haut niveau l'an dernier d'Ousmane Dembélé, passé de Rennes à Dortmund, et les commentaires positifs du jeune attaquant sur le Championnat, ont apparemment créé une dynamique.

"J'ai surtout progressé dans les domaines physiques et tactiques. L'entraînement quotidien est très physique, on court d'une surface à l'autre, on attaque, on défend...", a plusieurs fois témoigné Dembélé: "En France, la Bundesliga est de plus en plus suivie. Avec les collègues des sélections de jeunes, on a remarqué que la Bundesliga est en plein essor et que c'est un bon choix pour nous".

Bixente Lizarazu, ancienne star du Bayern, constate aussi une nette évolution dans les mentalités: "Il y a dix, vingt ans, la Bundesliga n'était pas une priorité. On cherchait plutôt à aller en Angleterre, en Espagne et en Italie".

Mais aujourd'hui, assure le champion du monde 1998, "la Bundesliga arrive juste après la Premier League dans le choix des jeunes joueurs, parce que c'est là qu'on peut le mieux progresser".

Vu d'Allemagne, Dembélé (20 ans), mais également Dayot Upamecano (18 ans) à Leipzig, Kingsley Coman (21 ans) au Bayern ou encore Paul-Georges Ntep (25 ans) à Wolfsburg, semblent avoir eux aussi convaincu les recruteurs d'outre-Rhin de l'excellence de la filière.

-'Parfaitement formés'-

"Dans les très réputés centres de formation des clubs français, les joueurs sont parfaitement formés, et répondent totalement aux exigences tactiques, techniques et athlétiques du football moderne", lit-on même cette semaine sur le site officiel de la Bundesliga.

Cette saison, les spectateurs allemands vont découvrir au moins sept petits nouveaux, tous issus de clubs de l'hexagone.

L'ex-Lyonnais Corentin Tolisso (23 ans), bien sûr, a tiré le gros lot en signant avec le Bayern Munich, même si la concurrence sera féroce au sein d'un effectif de stars dimensionné pour remporter la Ligue des champions.

Deux autres Français auront une chance de découvrir la C1. Jean-Kevin Augustin, un attaquant polyvalent de 20 ans, a quitté le PSG pour Leipzig, un club très ambitieux à moyen terme, mais qui mise exclusivement sur la progression en interne de joueurs en début de carrière. "Pour un jeune joueur comme moi c'est le club idéal pour continuer à progresser. Si je travaille dur, j'ai de bonnes chances de jouer", dit celui qui a été champion d'Europe U19 en 2016.

- Débuts prometteurs pour Harit -

Plus difficile sera la tâche pour le défenseur central Dan-Axel Zagadou, capitaine de l'équipe de France U18, venu lui aussi du PSG pour rejoindre Dortmund. Mais le temps joue pour lui, et il sait que le Borussia possède une solide tradition d'intégration des jeunes joueurs dans l'équipe-type.

Le contingent de nouveaux venus est pour l'instant complété par Abdou Diallo (21 ans, de Monaco à Mayence), Amine Harit (20 ans, de Nantes à Schalke), Mickaël Cuisance (17 ans, de Nancy à Mönchengladbach), Sebastien Haller (23 ans d'Utrecht à Francfort) et Simon Falette (25 ans, de Metz à Francfort).

Parmi les espoirs, Diallo devrait rapidement être titulaire en défense centrale à Mayence, où il a signé un contrat de cinq ans.

Quant à Harit, il a déjà brillé en position de milieu offensif pendant les matches de préparation de son nouveau club Schalke 04. Il espère devenir dès cette saison un cadre de l'équipe.

cpb/ah