NOUVELLES
16/08/2017 09:37 EDT | Actualisé 16/08/2017 10:00 EDT

Venezuela: Guterres exhorte gouvernement et opposition à rouvrir un dialogue

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a exhorté mercredi le gouvernement et l'opposition au Venezuela à rouvrir un dialogue pour résoudre la crise que traverse ce pays.

"Le Venezuela a besoin d'une solution politique basée sur le dialogue et le compromis entre le gouvernement et l'opposition", a-t-il déclaré lors d'un point-presse en réponse à une question sur la crise vénézuélienne.

Confronté depuis plus de quatre mois à une vague de contestation menée par l'opposition et visé par des sanctions américaines, le président vénézuélien Nicolas Maduro reste sourd aux mises en garde de la communauté internationale et continue à s'appuyer sur le soutien crucial de l'armée et de ses quelques alliés comme Cuba, la Russie ou la Chine.

"J'exhorte le gouvernement et l'opposition à relancer des négociations car je pense que la seule solution est une solution politique basée sur ces négociations", a insisté Antonio Guterres.

Le président américain Donald Trump a récemment évoqué une possible "option militaire" pour résoudre la crise au Venezuela, où les manifestations anti-Maduro ont fait 125 morts en quatre mois. Mercredi, la Russie a vivement dénoncé cette "menace inacceptable d'une intervention militaire".

Lundi, le vice-président américain Mike Pence a affirmé que Washington ne laisserait pas le Venezuela se transformer en "Etat en faillite" qui mettrait en péril la sécurité de la région, mais sans toutefois évoquer de projet militaire.

La perspective d'un recours à la force par les Etats-Unis contre le Venezuela a suscité un tollé en Amérique latine. Le Brésil, la Colombie, le Pérou, le Chili, le Mexique, l'Equateur, le Nicaragua et l'Argentine ont notamment rejeté une telle option.

prh/vog

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!