NOUVELLES
16/08/2017 03:36 EDT | Actualisé 16/08/2017 05:27 EDT

La Chine demande à la Corée du Nord et aux USA de se calmer

PÉKIN, Chine — La Chine demande aux États-Unis et à la Corée du Nord de mettre fin aux échanges de menaces incendiaires et de chercher une issue pacifique à la crise qui perdure depuis que Pyongyang a lancé de nouveaux missiles et menacé de les pointer en direction du territoire américain de Guam.

Témoignant des inquiétudes croissantes du seul allié d'envergure du Nord, le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a déclaré, lors d'une conversation téléphonique avec son homologue russe Sergueï Lavrov, que les deux pays devraient collaborer pour freiner les tensions et empêcher qui que ce soit «de provoquer un incident dans notre cour arrière», selon un communiqué mis en ligne sur le site du ministère chinois des Affaires étrangères.

M. Wang aurait aussi déclaré qu'il est de la plus haute importance pour les États-Unis et la Corée du Nord de «sauter sur les freins» en cessant de se provoquer mutuellement, en paroles et en actes; de réduire l'intensité de la situation; et d'empêcher l'émergence d'une «crise d'août».

M. Lavrov aurait de son côté prévenu que les tensions risquent de s'enflammer de nouveau lorsque les États-Unis et la Corée du Sud lanceront lundi leurs manoeuvres militaires conjointes annuelles.

M. Lavrov aurait ajouté qu'une «résolution de la question nucléaire nord-coréenne par la force militaire est entièrement inacceptable».

La Chine est le principal allié économique et politique de la Corée du Nord, mais les relations entre Pékin et Pyongyang se détériorent depuis que le Nord fait fi des appels au calme de son voisin.

Le chef d'état-major des États-Unis, le général Joseph Dunford, poursuivait mercredi sa visite en Chine.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!