NOUVELLES
16/08/2017 13:21 EDT | Actualisé 16/08/2017 13:22 EDT

Freeland et Tillerson condamnent les violences alimentées par la haine

WASHINGTON — Les ministres des Affaires étrangères du Canada et des États-Unis ont condamné conjointement les violences alimentées par le racisme à Charlottesville, en Virginie.

Chrystia Freeland et Rex Tillerson en ont fait le point central de leurs commentaires publics dans un bref échange avec des journalistes, mercredi.

Mme Freeland, qui est à Washington pour le début officiel des pourparlers sur l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA), a rendu visite au secrétaire d'État américain dans son bureau.

M. Tillerson a d'abord souligné que le Canada et les États-Unis sont des amis proches avec des valeurs communes — notamment la liberté et la tolérance.

Le secrétaire d'État américain a dit vouloir ajouter sa voix aux condamnations relativement aux événements en Virginie, où des suprémacistes blancs se sont réunis et une contre-manifestante antiracisme a été tuée lorsqu'une voiture a foncé dans une foule.

Mme Freeland a présenté ses condoléances, en plus de ce qu'elle a qualifié de condamnation sans équivoque du racisme haineux.

La ministre des Affaires étrangères du Canada a affirmé qu'il était important de se prononcer publiquement contre les actes haineux — contre lesquels le Canada, a-t-elle souligné, n'est pas immunisé, rappelant la récente attaque dans une mosquée de Québec.

Les deux ministres ont ignoré des journalistes leur demandant en haussant le ton s'ils étaient en accord avec la manière controversée du président Donald Trump de commenter ces événements.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!