NOUVELLES
16/08/2017 04:07 EDT | Actualisé 16/08/2017 04:20 EDT

Ankara demande à Berlin de rechercher un des chefs présumés du putsch manqué

Ankara a envoyé une note diplomatique à Berlin, lui demandant de rechercher l'un des meneurs présumés du putsch manqué, actuellement en fuite et que certaines rumeurs situent en Allemagne, a annoncé mercredi le chef de la diplomatie turque, Mevlüt Cavusoglu.

Adil Öksüz, considéré comme le chef opérationnel des putschistes, avait été arrêté après la tentative de putsch du 15 juillet 2016 puis relâché dans des conditions qui restent encore à éclaircir.

Alors qu'il est activement recherché depuis, des rumeurs circulent ces dernières semaines selon lesquelles il aurait été aperçu en Allemagne.

"Si cet individu y est bien, nous souhaitons que l'Allemagne (...) l'arrête au plus vite et l'extrade en Turquie", a déclaré Mevlüt Cavusoglu, interrogé sur la télévision publique TRT, expliquant que la Turquie a adressé à l'Allemagne une note diplomatique officielle, via son ambassade à Berlin.

Les relations entre la Turquie et l'Allemagne, particulièrement tendues depuis le putsch manqué, se sont encore dégradées cet été après l'incarcération par Ankara de militants des droits de l'Homme, dont un Allemand mi-juillet.

Les interrogations autour de la fuite d'Adil Öksüz ont par ailleurs créé de vives tensions avec les Etats-Unis, notamment après la révélation en mars d'un coup de téléphone passé par le consulat américain d'Istanbul à M. Öksüz quelques jours après le putsch.

L'ambassade américaine à Ankara a affirmé que cet appel visait seulement à prévenir M. Öksüz de la révocation de son visa pour les Etats-Unis du fait d'une coopération avec les autorités turques.

Une explication que le Premier ministre turc Binali Yildirim n'a pas jugée "convaincante".

Les autorités turques accusent le prédicateur islamique Fethullah Gülen, installé aux Etats-Unis, d'avoir fomenté le putsch manqué à l'aide de la puissante confrérie qu'il dirige, ce que l'intéressé a toujours fermement nié.

Selon des responsables officiels turcs, Adil Öksüz, professeur en théologie, était le soi-disant "imam" du complot, chargé d'assurer la coordination entre Fethullah Gülen et l'armée turque en vue du coup d'Etat manqué.

Plus de 50.000 personnes ont été arrêtées en Turquie depuis le putsch manqué et plus de 100.000 limogées ou suspendues.

Outre les milieux gulénistes, ces purges ont également frappé des opposants prokurdes, des médias critiques et des ONG.

lsb/lpt

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!