NOUVELLES
14/08/2017 05:22 EDT | Actualisé 14/08/2017 05:40 EDT

Une richissime héritière fait don à Lula de 132.000 euros (presse)

Une riche héritière brésilienne d'origine suisse va faire un don de 500.000 réais (132.000 euros) à l'ex-président brésilien Lula, dont les avoirs ont été gelés par la justice, a révélé le journal Folha de Sao Paulo.

Roberta Luchsinger, 32 ans, petite-fille d'un banquier suisse installé au Brésil, a prévu de mettre cette somme à disposition de Luiz Inacio Lula da Silva en espèces, mais aussi à travers le don d'objets de valeur.

Parmi ces objets, une montre Rolex de 100.000 réais (26.000 euros) ou une robe Dolce&Gabbana estimée à 30.000 réais (8.000 euros), précise le journal.

Folha de Sao Paulo avait présenté vendredi cette membre de la haute société brésilienne comme une "héritière de la famille qui a fondé le Crédit Suisse", une information démentie par la banque dans un communiqué envoyé à l'AFP.

"Le Créduit Suisse a été fondé par Alfred Escher en 1856 et ses enfants n'ont pas laissé d'héritiers. De plus, le Crédit suisse n'a jamais été une entreprise familiale".

Lula, icône de la gauche brésilienne, a eu plusieurs avoirs gelés sur décision du juge Moro, qui l'a condamné le mois dernier à neuf ans et six mois de prison pour corruption passive et blanchiment d'argent.

L'ex-président (2003-2010) est notamment accusé d'avoir reçu un triplex dans une station balnéaire en guise de pot-de-vin.

Lula, 71 ans, qui reste en liberté en attendant son jugement en appel, nie toutes les accusations en bloc et se dit victime d'un complot visant à l'empêcher de se présenter à l'élection présidentielle de 2018.

"En gelant les avoirs de Lula, le juge Moro tente de le neutraliser politiquement, mais aussi en tant que personne. Je vais faire ce don pour qu'il puisse utiliser cet argent selon ses besoins", a affirmé la riche héritière à Folha de Sao Paulo.

Membre du parti communiste brésilien (PCdoB), Roberta Luchsinger a révélé au quotidien qu'elle pensait elle aussi se lancer dans la politique, en se portant candidate pour un poste de députée de l'État de Sao Paulo.

lg/pt/glr