NOUVELLES
14/08/2017 08:54 EDT | Actualisé 14/08/2017 09:00 EDT

Panama: lourdes peines pour deux Américains condamnés pour meurtres

Deux Américains ont été condamnés au Panama à des peines de 47 et 26 ans de prison pour les meurtres de cinq de leurs compatriotes, des victimes fortunées qu'ils avaient enterrées dans leur jardin, a annoncé lundi la justice panaméenne.

William Holbert, dit "Wild Bill" (Bill le sauvage), et sa femme Michelle Reese ont écopé respectivement de 47 ans et un mois de prison et 26 ans et quatre mois, après avoir été reconnus coupables de cinq meurtres et de vols de propriétés, a indiqué le parquet sur son compte Twitter.

Le couple avait été arrêté en 2010 au terme d'une chasse à l'homme dans trois pays d'Amérique centrale, lancée après la découverte de cadavres dans le jardin de leur hôtel, sur l'archipel paradisiaque de Bocas del Toro.

Selon l'accusation, "Wild Bill" se liait d'amitié avec des Américains fortunés à qui il proposait d'acheter des biens immobiliers. Ensuite, il les tuait, les enterrait dans sa propriété et mettait leurs biens à son nom.

Les enquêteurs ont trouvé dans la maison une boîte contenant des dents en or, qui pourraient appartenir aux victimes, et soupçonnent l'homme d'avoir fait d'autres victimes hors du Panama.

Entrepreneur dans le secteur du tourisme qui ne cachait pas son admiration pour Adolf Hitler, William Holbert, âgé de 37 ans, avait donné pour symbole à sa propriété, la "Villa Cortez", une tête de mort.

En février cette année, il a imploré la clémence dans une déclaration écrite qu'il avait lue devant les médias locaux, après avoir reconnu ses crimes. Il a assuré être "totalement repenti" pour ses "actes égoïstes".

"Je demande au peuple panaméen de se souvenir que jamais dans ma vie je n'ai fait de mal à un citoyen panaméen, je n'ai jamais tué de Panaméen. Mes crimes (...) étaient parmi la communauté étrangère", avait-il affirmé.

jjr/ka/gde

TWITTER