NOUVELLES
14/08/2017 09:59 EDT | Actualisé 14/08/2017 10:20 EDT

Le nombre de raids aériens au Yémen supérieur à l'an passé (ONU)

Le nombre de frappes aériennes au Yémen à la mi-2017 a dépassé le nombre de frappes effectuées l'an passé dans ce pays en guerre, selon un rapport publié lundi par un organisme lié à l'ONU.

Ce rapport ne précise pas qui a mené les raids aériens comptabilisés mais la coalition militaire arabe menée par Ryad, qui intervient en soutien des forces progouvernementales depuis 2015 contre des rebelles, est largement maîtresse du ciel yéménite.

Le pays est également le théâtre de frappes de drones américaines visant régulièrement des cellules d'Al-Qaïda dans la péninsule islamique (Aqpa), considérée comme la branche la plus dangereuse du réseau extrémiste et qui a profité du chaos de la guerre pour raffermir son implantation.

Selon le "Protection Cluster Yemen", qui fait partie du réseau "Global Protection Cluster", dirigé par le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), la moyenne mensuelle du nombre de raids aériens en 2017 est presque trois fois supérieure à celle de 2016.

Le rapport, qui se base en partie sur des données fournies par l'ONU, estime également que le nombre d'accrochages armés entre les forces progouvernementales et les rebelles Houthis a en moyenne plus que doublé par rapport à l'an dernier.

La guerre au Yémen a fait près de 8.400 morts depuis mars 2015, pour plus de la moitié des civils, et provoqué une catastrophe humanitaire. Depuis fin avril, une épidémie de choléra a fait près de 2.000 morts selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

ny/bpe/feb