NOUVELLES
14/08/2017 15:21 EDT | Actualisé 14/08/2017 15:40 EDT

Le chef des troupes américaines en Afghanistan soutenu par le patron du Pentagone

Le ministre américain de la Défense Jim Mattis a apporté son soutien lundi au commandant des forces américaines en Afghanistan après que la presse eut prêté l'intention au président Donald Trump de le remplacer parce qu'il ne gagnait pas la guerre contre les talibans.

Le général John Nicholson "est notre commandant sur le terrain. Il a la confiance de l'Otan, il a la confiance de l'Afghanistan et il a la confiance des Etats-Unis", a assuré l'ancien général des Marines lors d'une rencontre avec des journalistes au Pentagone.

NBC News avait rapporté plus tôt en août que le président américain avait dit à Jim Mattis et au général Joe Dunford, le plus haut gradé de l'armée américaine, qu'ils devraient remplacer le général Nicholson, qui est aussi à la tête des forces de l'Otan qui appuient la mission d'assistance --très largement assumée par les Américains-- aux troupes afghanes qui sont à la peine face aux rebelles talibans.

Le président "étudie tous les aspects de nos efforts là-bas comme le demande sa responsabilité de commandant en chef", a souligné Jim Mattis.

Quand on lui a spécifiquement demandé si le général Nicholson avait sa confiance, il a répondu: "Bien sûr".

Le président américain n'a toujours pas annoncé sa stratégie pour l'Afghanistan mais le chef du Pentagone a dit qu'il y en aurait une "très, très bientôt", répétant la promesse du président la semaine dernière.

Les options sont multiples, de l'envoi de plusieurs milliers de soldats supplémentaires pour mieux appuyer l'effort de l'armée afghane jusqu'au retrait des Américains.

Dans le pays --surnommé "le cimetière des empires"-- depuis octobre 2001, les Etats-Unis y mènent ce qui est devenu leur plus longue guerre et, malgré leurs efforts, les talibans ont repris d'importantes portions du pays.

wat/vog/elm