NOUVELLES
14/08/2017 14:23 EDT | Actualisé 14/08/2017 14:41 EDT

Kintzler, Madson et Doolittle: des valeurs sûres dans l'enclos des Nationals

WASHINGTON — À la mi-juillet, l'enclos des Nationals avait une désolante moyenne de 5,34, la pire des ligues majeures. Ving-deux occasions de sauvetage sur 36 avaient été bousillés.

C'était avant l'acquisition en provenance d'Oakland du droitier Ryan Madson et du gaucher Sean Doolitte, le 16 juillet. Et avant l'échange du 31 juillet amenant le droitier Brandon Kintzler, des Twins.

Avec Kintzler se chargeant de la septième, Madson de la huitième et Doolittle de la neuvième, le trio brille avec une moyenne de 1,29, en 28 manches.

«Ça vous rend beaucoup plus confortable, parce que vous n'avez pas nécessairement à toujours contrer un frappeur droitier avec un lanceur gaucher. Vous ne risquez pas de manquer de personnel, mentionne le gérant des Nationals, Dusty Baker. Ce groupe, c'est le genre d'enclos qu'il y avait dans les très bons clubs dont j'ai fait partie.»

Côté partants, Washington mise notamment sur Max Scherzer, le gagnant du Cy Young dans la Nationale l'an dernier. Il est épaulé entre autres par Stephen Strasburg et Gio Gonzalez. Chez les frappeurs: Bryce Harper (bien que blessé), Daniel Murphy, Ryan Zimmerman, Anthony Rendon et compagnie.

Il y a là de la profondeur qui a permis à l'équipe de prendre une large avance au sommet de la section Est de la Nationale (14 matches avant les rencontres de lundi). Mais avant la mi-juillet, le personnel de releveurs n'était pas à la hauteur, menaçant de nuire grandement au parcours souhaité en séries.

Le droitier Matt Albers a relancé sa carrière (une moyenne de 2,03), et le gaucher Oliver Perez est également un homme de confiance. Il reste que lors des manches vraiment cruciales en après-saison, les Nationals pourront se tourner vers Kintzler, Madson ou Doolittle. Ces releveurs disent qu'une partie de leurs succès vient de la constance dans leur utilisation, et aussi du bel accueil qu'ils ont eu dans le vestiaire.

Madson et Doolittle jouaient pour une formation de dernière place. Quant à Kintzler, au moment de la transaction, le Minnesota avait sept matches de retard dans la section Centrale de l'Américaine.

Kintzler a converti 28 occasions de sauvetage sur 32 avec les Twins, mais il n'a pas de probème à lancer plus tôt dans les matches.

«Avec une nouvelle équipe, vous essayez de prouver votre valeur à chaque sortie, alors vous restez très concentré, a dit Kintzler. Chaque match est important. Nous essayons de mériter un titre de section et de nous préparer pour les séries.»