NOUVELLES
14/08/2017 01:12 EDT | Actualisé 14/08/2017 01:20 EDT

Inde et Pakistan, 70 ans de relations conflictuelles

L'Inde et le Pakistan, nés de la Partition de l'Empire britannique des Indes en 1947, se sont livrés trois guerres dont deux à propos du Cachemire, une région disputée par ces deux puissances nucléaires d'Asie du Sud.

- Une partition sanglante -

Dans la nuit du 14 au 15 août 1947, le vice-roi des Indes Lord Louis Mountbatten remet à New Delhi le pouvoir aux Indiens. Après deux siècles de domination, l'ex-colonie britannique est divisée en deux Etats: l'Inde (majoritairement hindoue) et le Pakistan (musulman), initialement composé de deux territoires distincts de part et d'autre de l'Inde.

Mal préparée, la partition entraîne l'exode de millions de personnes et des massacres communautaires de grande ampleur.

- Division du Cachemire -

Dès l'automne 1947, une guerre éclate à propos du Cachemire, région himalayenne à majorité musulmane, suivie en 1949 d'un cessez-le-feu sous l'égide de l'ONU. Le Cachemire est alors divisé en deux secteurs séparés par une ligne de contrôle: deux tiers administrés par l'Inde et un tiers par le Pakistan.

En août-septembre 1965, un deuxième conflit éclate, suivi d'un nouveau cessez-le-feu.

- Création du Bangladesh -

En décembre 1971, une nouvelle guerre oppose les deux pays, lorsque l'armée indienne intervient aux côtés d'indépendantistes bangladais au Pakistan oriental. Ce territoire devient le Bangladesh.

- Puissances nucléaires -

Après un premier essai en 1974, l'Inde procède à cinq nouveaux tests nucléaires en 1998. Le Pakistan réplique en procédant à son tour à six tirs.

Devenus de facto les sixième et septième puissances nucléaires, les deux rivaux s'attirent condamnations et sanctions internationales.

- Insurrection au Cachemire -

Fin 1989, des rebelles musulmans lancent une insurrection séparatiste au Cachemire indien, récupérée par la suite par des groupes islamistes armés.

Les deux armées s'affrontent en 1999 dans la région montagneuse de Kargil (Cachemire indien).

Au bord d'un quatrième conflit au printemps 2002, les deux rivaux renouent en avril 2003 des relations diplomatiques. Un cessez-le-feu est conclu, sans toutefois mettre un terme à la guérilla.

Début 2004, Inde et Pakistan engagent un processus de paix.

- Attentats et regain de tension -

En novembre 2008, des attaques coordonnées à Bombay font 166 morts. L'Inde, qui y voit la main des services de renseignement pakistanais, interrompt le processus de paix.

Le dialogue reprend en 2011, mais sera fragilisé par des incidents frontaliers meurtriers. Le Premier ministre indien Narendra Modi effectue toutefois une visite surprise en décembre 2015 à Lahore où il rencontre son homologue Nawaz Sharif.

Mais les relations s'enveniment à nouveau après un été 2016 sanglant et une attaque en septembre contre une base militaire indienne au Cachemire. New Delhi riposte par des raids contre des positions séparatistes côté pakistanais.

L'insurrection séparatiste a fait depuis 1990 plusieurs dizaines de milliers de morts, en majorité des civils.

kd/acm/ber/ahe/at