NOUVELLES
14/08/2017 01:11 EDT | Actualisé 14/08/2017 01:20 EDT

Festivités et patriotisme au Pakistan, qui souffle 70 bougies

Le Pakistan, né en 1947 de la Partition de l'Inde britannique, célèbre lundi son 70e anniversaire par des festivités dont un grand show aérien dans la capitale Islamabad.

Les célébrations ont commencé à minuit dans la nuit de dimanche à lundi avec des feux d'artifice dans les principales villes du pays.

Le chef d'état-major de la puissante armée pakistanaise, Qamar Javed Bajwa, a procédé à une symbolique levée de drapeau sur un mât de plus d'une centaine de mètres de hauteur au poste-frontière de Wagah, à la frontière avec l'Inde, entouré d'une vaste foule entonnant des chants patriotiques.

Le pays est sur la voie du progrès et "poursuivra chaque terroriste au Pakistan", a-t-il promis, alors qu'un sanglant attentat a frappé samedi soir la ville de Quetta (sud-ouest), faisant 14 morts, dont plusieurs militaires. L'attaque a été revendiquée par le groupe Etat islamique et visait à compromettre les festivités, selon l'armée.

"Nous avons fait quelques erreurs dans le passé, mais nous sommes sur la voie du développement, guidés par notre Constitution", a assuré M. Bajwa, alors que les relations entre pouvoir civil et militaires apparaissent tendues dans le pays deux semaines après la destitution du Premier ministre Nawaz Sharif par la Cour suprême suite à une affaire de corruptiion.

Son successeur Shahid Khaqan Abbasi, accompagné de hauts responsables militaires et dignitaires étrangers, a assisté lundi matin à un salut au canon et à un lever de drapeau dans la capitale.

La cérémonie a été suivie d'un grand show aérien militaire auquel devaient participer des avions turcs et saoudiens.

ga/ds/ahe/at