NOUVELLES
14/08/2017 19:14 EDT | Actualisé 14/08/2017 19:20 EDT

Commerce: la Chine "ne restera pas sans agir" face à des sanctions américaines (Pékin)

La Chine "ne restera pas sans agir" et "défendra vigoureusement ses droits" si les Etats-Unis adoptent des sanctions entravant le commerce entre les deux puissances, a prévenu Pékin mardi, après l'ouverture par Washington d'une enquête visant le géant asiatique sur le dossier de la propriété intellectuelle.

"Si les Etats-Unis adoptent des mesures qui portent atteinte aux échanges commerciaux bilatéraux et contreviennent aux règles multilatérales du commerce, la Chine ne restera pas sans agir", a réagi le ministère chinois du Commerce dans un communiqué.

"La Chine prendra assurément toutes les mesures appropriées pour défendre vigoureusement ses droits et intérêts légitime", ajoute le texte, s'alarmant de "tout acte de protectionnisme des Etats-Unis".

Le président américain Donald Trump a signé lundi un "mémorandum" demandant à son représentant au Commerce (USTR) Robert Lighthizer de mener une enquête pour déterminer si la politique commerciale chinoise nuit aux entreprises américaines dans le domaine de la propriété intellectuelle.

Et l'hôte de la Maison Blanche d'accuser ouvertement Pékin de "vol de la propriété intellectuelle américaine".

La diplomatie chinoise avait réagi dès lundi pour mettre en garde contre une possible "guerre commerciale" dont "personne ne sortirait vainqueur". Les Etats-Unis sont le deuxième partenaire commercial du pays après l'Union européenne.

Cette nouvelle procédure --qui vient s'ajouter aux nombreuses enquêtes déjà ouvertes par Washington contre la Chine dans le domaine commercial, notamment sur l'acier et l'aluminium-- pourrait déboucher sur des sanctions.

"Nous espérons que le représentant au Commerce américain (USTR) pourra considérer les faits en toute objectivité et agir avec prudence", a observé le ministère chinois.

"La Chine a travaillé dur pour améliorer l'environnement pour les entreprises étrangères (...) et attache une grande importance au respect des droits de propriété intellectuelle, continuant d'améliorer sa législation et la solidité de son appareil administratif et judiciaire" dans ce domaine, fait encore valoir ce communiqué.

De fait, le régime communiste a mis en place ces dernières années des tribunaux spécialisés, une initiative saluée par les entreprises occidentales, mais dont les effets sont encore jugés très mitigés.

Washington s'inquiète en particulier des coentreprises ("joint-ventures") que les firmes américaines se voient contraintes d'établir en Chine avec des partenaires locaux. Elles seraient obligées de partager avec ces derniers une partie de leur savoir-faire technologique.

Le lancement de la nouvelle procédure intervient par ailleurs en pleine escalade verbale entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, et alors que Donald Trump exhorte la Chine, principal allié de Pyongyang, à agir davantage pour faire pression sur son turbulent voisin.

jug/ol