NOUVELLES
14/08/2017 03:57 EDT | Actualisé 14/08/2017 04:20 EDT

Charlottesville: Merkel dénonce des violences "répugnantes"

La chancelière allemande Angela Merkel a condamné lundi, selon son porte-parole, le comportement "répugnant" des suprémacistes blancs américains accusés des violences du week-end en Virginie, et a dénoncé "l'attentat" qui a coûté la vie à une jeune femme.

La victime de 32 ans a été tuée samedi lorsqu'une voiture a foncé, volontairement selon des témoins, sur des contre-manifestants venus dénoncer la présence à Charlottesville de groupes identitaires et néo-nazis, dont le Ku Klux Klan (KKK).

"La chancelière regrette la mort de cette jeune femme (...). Au-delà de cet attentat, on se doit de dire que les scènes vues à cette marche extrémiste de droite étaient absolument répugnantes. On y voyait racisme, antisémitisme et haine dans leurs formes les plus abjectes", a jugé le porte-parole Steffen Seibert à Berlin, lors d'une conférence de presse régulière du gouvernement.

Ces propos interviennent en plein polémique aux Etats-Unis sur la réticence du président Donald Trump à condamner nommément les groupes d'extrême droite rassemblés à Charlottesville.

Mme Merkel et M. Trump se sont opposés et critiqués ces derniers mois sur nombre de sujets.

alf/esp/lpt