NOUVELLES
13/08/2017 21:44 EDT | Actualisé 13/08/2017 22:00 EDT

Après l'Arabie, le chef chiite Moqtada Sadr en visite aux Emirats

L'influent chef chiite irakien Moqtada Sadr a rencontré le prince héritier d'Abou Dhabi, Mohammed ben Zayed Al-Nahyane, deux semaines après une rare visite en Arabie saoudite, ont rapporté lundi les médias des Emirats arabes unis.

Cheikh Mohammed, homme fort des Emirats, a souligné durant la rencontre tard dimanche que "la prospérité de l'Irak renforce la sécurité des Arabes" et a félicité Bagdad pour sa "victoire" contre Daech, acronyme arabe du groupe jihadiste Etat islamique, a précisé l'agence officielle WAM.

Il a souhaité voir l'Irak "reprendre le rôle qui lui revient au sein des pays arabes", ajoutant que "l'expérience nous a enseigné d'appeler à ce qui nous unit en tant qu'Arabes et en tant que musulmans et à bannir les partisans de la discorde et de la division", selon la même source.

La visite de Moqtada Sadr aux Emirats intervient deux semaines après sa rencontre à Jeddah avec le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane.

Au plan intérieur, Moqtada Sadr affiche sa singularité en appelant, comme il l'a fait le 4 août devant ses partisans à Bagdad, à saisir les armes circulant dans le pays, notamment celles des groupes paramilitaires.

Ces groupes chiites sont liés à l'Iran, le grand rival régional de l'Arabie saoudite, puissance sunnite du Golfe.

Les relations étaient difficiles entre l'Arabie saoudite et les gouvernements à dominance chiite qui se succèdent en Irak depuis la chute de Saddam Hussein en 2003.

Mais les deux pays ont affiché leur volonté de les améliorer lors d'une visite en juin en Arabie saoudite du Premier ministre irakien, Haider al-Abadi.

bur/mh/ras/cmk