NOUVELLES
11/08/2017 01:49 EDT | Actualisé 11/08/2017 02:00 EDT

Super Rugby - L'Australie choisit d'exclure la Western Force

La franchise australienne Western Force n'a pas été retenue pour la prochaine saison de Super Rugby, a annoncé la Fédération australienne de rugby (ARU) vendredi, conduisant le club à menacer aussitôt de porter l'affaire devant la justice.

"La direction de l'ARU a décidé aujourd'hui (vendredi) de mettre fin à la licence de Western Force étant donné que le championnat de Super Rugby passe à 15 équipes pour la saison 2018", a déclaré Cameron Clyne, patron de la Fédération australienne.

Le Super Rugby, qui réunit les meilleures formations provinciales de l'hémisphère sud (Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, Australie, Argentine, Japon), a décidé de revenir de 18 à 15 équipes. Les deux franchises sud-africaines également exclues, les Cheetahs et les Southern Kings, ont trouvé refuge dans la Ligue celtique, donnant naissance au premier championnat mêlant équipes européennes et des zones australes.

"Le processus pour réduire la représentation de l'Australie au sein du Super Rugby de cinq à quatre équipes a été compliqué", a affirmé Cameron Clyne, après des semaines de négociations avec les instances dirigeantes du rugby, les actionnaires, ainsi que le gouvernement et les partenaires commerciaux.

L'équipe de Western Force, basée à Perth, ainsi que les Melbourne Rebels, traditionnellement les équipes australiennes les plus faibles, avaient été prévenues du risque de ne pas être reconduites.

La décision de revenir à 15 équipes fait suite à l'accueil de formations argentines et japonaises en 2016, qui avait fait monter le nombre d'équipes à 18.

L'organe de tutelle de Western Force, Rugby WA, prévoit désormais de porter l'affaire devant la Cour suprême si elle peut faire appel.

"Rugby WA reste déterminé pour tout tenter afin que Western Force reste une équipe de Super Rugby à Perth", a assuré l'entité dans un communiqué.

D'après Cameron Clyne, le rugby australien ne pouvait soutenir financièrement cinq équipes. "C'est un jour triste pour le rugby, surtout pour les supporters de Western Force. Nous acceptons le fait qu'il y aura de la colère et du ressentiment concernant cette décision et nous compatissons avec les supporters. Nous espérons sincèrement qu'ils n'abandonneront pas le rugby pour toujours", a concédé le patron du rugby australien.

Western Force a intégré le Super Rugby en 2006 mais n'a jamais atteint les phases finales. Leur meilleure saison date de 2014, lorsqu'ils sont passés tout près de se qualifier.

rsm/grk/th/agu/pyv