NOUVELLES
11/08/2017 14:02 EDT | Actualisé 11/08/2017 19:02 EDT

La Bourse de Toronto clôture en baisse, mais le huard s'est raffermi

TORONTO — Les marchés boursiers semblaient moins préoccupés par les tensions entre les États-Unis et la Corée du Nord, vendredi, et le dollar canadien en a profité pour rebondir après plus d'une semaine de pertes.

L'indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a malgré tout cédé 40,87 points pour clôturer à 15 033,38 points. Les secteurs de la santé, des télécommunications et des matériaux ont affiché les déclins les plus notables, soit 0,75 pour cent, 0,72 pour cent et 0,66 pour cent, respectivement.

Le moral des opérateurs était meilleur à New York, où les investisseurs ont bien accueilli les données montrant une hausse de 0,1 pour cent des prix à la consommation en juillet. Cette inflation pourrait laisser croire que la prochaine hausse des taux d'intérêt de la Réserve fédérale n'aura pas lieu le mois prochain.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a gagné 14,31 points à 21 858,32 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a grimpé de 3,11 points à 2441,32 points. L'indice élargi du Nasdaq a pris 39,69 points à 6256,56 points.

Même si le président américain, Donald Trump, a affirmé en matinée, sur Twitter, que les «solutions militaires étaient maintenant (...) complètement en place», les investisseurs considèrent ultimement que le face-à-face entre les États-Unis et la Corée du Nord est «une guerre des mots plutôt que quoi que ce soit d'autre», a estimé Norman Levine, directeur général de la firme Portfolio Management Corp.

Selon M. Levine, les importants déclins observés jeudi — les marchés ont encaissé leur pire perte en une seule séance depuis près de trois mois — étaient plutôt le résultat d'une prise de profits des investisseurs.

«Il est important de garder en tête que les marchés, particulièrement le marché américain, est en hausse depuis assez longtemps», a-t-il souligné.

Le cours du lingot d'or a continué à grimper, mais de façon moins importante que lors des deux derniers jours. Le prix du métal précieux — qui est considéré comme une valeur refuge lors des périodes d'incertitude — a avancé vendredi de 3,90 $ US à 1294 $ US à la Bourse des matières premières de New York.

Ailleurs à la Bourse des matières premières de New York, le prix du pétrole brut a gagné 23 cents US à 48,82 $ US le baril, tandis que celui du cuivre a gagné 1 cent US à 2,91 $ US la livre.

De son côté, le dollar canadien s'est négocié au cours moyen de 78,83 cents US, en hausse de 0,16 cent US par rapport à son cours moyen de la veille.