NOUVELLES
10/08/2017 23:11 EDT | Actualisé 10/08/2017 23:20 EDT

GB: Les pro-Brexit dans le viseur du roi des fléchettes

Bobby George, légende britannique du tir aux fléchettes, loupe rarement sa cible quand il vise. Alors quand ce partisan du maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne se met à parler Brexit, les oreilles sifflent.

"Ces politiciens qui ont menti avant le vote, et que les gens ont crus, il faudrait les enfermer", déclare à l'AFP l'ancienne star de 71 ans, rencontré au Festival de la bière qui se déroule jusqu'à samedi à Londres.

Bobby George faisait référence aux promesses entendues pendant la campagne du référendum du 23 juin 2016 sur l'UE, lors de laquelle les pro-Brexit avaient promis de renflouer les caisses du système de santé public (NHS) avec l'argent qu'il n'y aurait plus à envoyer à Bruxelles, chiffres racoleurs et tronqués à l'appui.

"On a pas le droit de mentir aux gens", poursuit le joueur de fléchettes, en visant notamment le ministre des Affaires étrangères Boris Johnson, un des grands artisans de la victoire du Brexit.

Europhile, Bobby George, 71 ans, avait fait campagne pour le maintien dans l'UE en publiant sur internet une vidéo devenue virale, appelant les Britanniques à ne pas "bousiller" leur avenir, et le "sien" par la même occasion.

Un peu plus d'un an plus tard, alors que Londres a entamé officiellement les négociations de sortie avec Bruxelles, l'as des fléchettes craint les conséquences douloureuses pour le pays du Brexit.

"Ça sera plus difficile que ce que les gens pensent" et les responsables politiques doivent maintenant "faire en sorte que ça marche". "Comme on fait son lit on se couche", résume cet homme au fort accent cockney et portant sur lui une impressionnante quantité de joaillerie.

Véritable légende au Royaume-Uni, admiré par des cohortes de fans qui suivaient ses exploits retransmis à la télévision dans les années 1980, Bobby George cultivait son image de champion en entrant sur scène vêtu d'une épaisse cape et accompagné par le tube "We are the champions" du groupe Queen.

"J'adorerais voir (les fléchettes) aux jeux Olympiques. C'est un sport mondial. Plus de 72 pays jouent aux fléchettes de nos jours", dit-il, en espérant que la discipline connaîtra le même sort que le skateboard ou le surf, d'ores et déjà programmés aux Jeux d'été de Tokyo-2020.

rjm-eg/oaa/at