NOUVELLES
08/08/2017 12:18 EDT | Actualisé 08/08/2017 13:23 EDT

La Corée du Nord aurait réussi à miniaturiser une tête nucléaire

WASHINGTON — Alors qu'un rapport laisse entendre que la Corée du Nord pourrait avoir réussi à produire une tête nucléaire miniature suffisamment petite pour se glisser dans l'un de ses missiles, le président américain Donald Trump a lancé mardi qu'il était prêt à riposter avec «force et fureur» d'une manière que le monde n'a encore jamais connue.

Selon un rapport du ministère japonais de la Défense et un quotidien américain, le régime nord-coréen aurait atteint un nouveau seuil dans sa quête pour devenir une puissance nucléaire à part entière.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté, la fin de semaine dernière, ses sanctions les plus sévères à l'encontre de la Corée du Nord à la suite de son récent test de missile balistique qui pourrait transporter une ogive nucléaire.

Malgré l'accélération des tests nord-coréens, une incertitude règne quant à la capacité du régime d'associer des missiles avec des armes nucléaires. Cette incertitude pourrait se dissiper si cette nouvelle était confirmée.

Le ministère japonais de la Défense a souligné, dans un rapport annuel rendu public mardi, qu'il est «possible que la Corée du Nord ait réussi à miniaturiser ses armes nucléaires et à mettre au point des têtes nucléaires». Le Japon, un allié des États-Unis, serait une cible potentielle d'une agression nord-coréenne.

Par ailleurs, le «Washington Post» a rapporté mardi que des représentants du renseignement américain avaient établi qu'une décennie après avoir lancé son premier test nucléaire, Pyongyang avait réussi à produire des armes nucléaires pouvant être transportées sur des missiles balistiques, incluant des missiles intercontinentaux — c'est-à-dire ceux capables d'atteindre les États-Unis.

Le reportage du «Washington Post» mentionne que le rapport confidentiel a été achevé le mois dernier par l'Agence américaine du renseignement de la Défense. Les États-Unis ont également calculé, le mois dernier, que la Corée du Nord possèderait jusqu'à 60 armes nucléaires, ajoute le quotidien.

Des représentants de l'agence ont refusé de commenter la nouvelle, mardi.

Les États-Unis sont de plus en plus nerveux quant à la volonté du président nord-coréen Kim Jong-un d'atteindre les États-Unis avec une arme nucléaire après que son régime eut mené pour la première fois, le mois dernier, deux tests de missiles intercontinentaux balistiques.