NOUVELLES
08/08/2017 09:14 EDT | Actualisé 08/08/2017 09:24 EDT

Afrique du Sud: Jacob Zuma survit à une autre motion de défiance

JOHANNESBOURG, Afrique du Sud — Le président sud-africain Jacob Zuma a survécu mardi à une autre motion de défiance au parlement.

Il s'agissait de la tentative la plus musclée à ce jour pour le chasser du pouvoir après des mois de mécontentement alimenté par des allégations de corruption et une économie à la dérive.

C'était la sixième fois que ses adversaires tentaient d'évincer M. Zuma devant le parlement. Le président du parlement, Baleka Mbete, avait toutefois pris tout le monde de court, lundi, en acceptant la tenue d'un vote secret pour la première fois. L'opposition espérait que cela aurait permis aux députés du Congrès national africain (ANC) mécontents de voter contre le président.

Les parlementaires de l'ANC ont plutôt commencé à chanter un peu avant l'annonce du résultat, puis ils ont applaudi, pendant que les partisans de l'ANC célébraient à l'extérieur.

L'ANC contrôle 250 des 400 sièges du parlement.

Le mandat de M. Zuma à la tête du pays se termine en 2019, mais les pressions pour qu'il quitte plus tôt se font de plus en plus intenses au sein de son parti, qui souhaite consolider ses appuis avant le prochain scrutin.