NOUVELLES
02/08/2017 09:54 EDT | Actualisé 02/08/2017 10:20 EDT

USA: vers une approche bipartisane au Sénat pour améliorer l'Obamacare ?

Des sénateurs républicains et démocrates ont commencé à travailler ensemble mercredi pour tenter de débloquer la réforme du système de santé, qui est au point mort depuis des mois malgré les promesses du président Trump.

Déchiré entre conservateurs et modérés le parti républicain s'est montré incapable de trouver un terrain d'entente pour tenir une promesse faite il y a sept ans d'abroger la réforme de santé de Barack Obama.

La semaine dernière, trois sénateurs républicains et l'ensemble des 48 démocrates ont infligés un cinglant camouflet au président Trump en rejetant une ultime tentative de faire passer une réforme à minima avant la pause de l'été.

De ce revers est née la volonté d'une collaboration entre quelques élus démocrates et républicains. Plusieurs poids lourds du parti conservateur, et notamment le sénateur John McCain, s'étaient déjà exprimé en faveur d'une négociation avec la minorité démocrate.

Dans un effort pour mettre les querelles partisanes de côté, le républicain Lamar Alexander, président du Comité sur la santé, et le démocrate Patty Murray ont donc annoncé mercredi que des audiences commenceraient en septembre. Leur but sera de trouver une solution pour prévenir une éventuelle hausse des prix des assurances l'année prochaine.

Le Congrès devrait "stabiliser et consolider le marché des assurances santé pour que les Américains puissent contracter des assurances à des prix raisonnables", a déclaré Lamar Alexander dans un communiqué mardi.

A la Chambre des représentants, 40 parlementaires, démocrates et républicains réunis, ont également créé un caucus bipartisan, toujours dans l'optique de stabiliser le marché des assurance santé.

Ces approches sont contraires à celle prônée par Donald Trump, qui souhaite notamment supprimer les subventions fédérales accordées aux assurances. Ces subventions servent à financer les aides allouées aux Américains les plus démunis, pour qu'ils puissent bénéficier d'une couverture santé.

Cette année, le gouvernement américain va ainsi distribuer 7 milliards de dollars aux assureurs, un chiffre qui pourrait plus que doubler d'ici 2027.

Trump a qualifié ces aides de "renflouement" des compagnies d'assurance mais Lamar Alexander a prévenu que "des Américains souffriront" si le gouvernement ne finance pas ces subventions.

Le chef des démocrates au Sénat Chuck Schumer s'est déclaré "très content" que Lamar Alexander s'engage à travailler avec l'opposition.

mlm/jm/leo/vog