NOUVELLES
02/08/2017 05:56 EDT | Actualisé 02/08/2017 06:00 EDT

Un général sud-coréen et sa femme traitaient des soldats "comme des esclaves"

Un général sud-coréen et sa femme traitaient plusieurs soldats comme "des esclaves", les forçant notamment à aller chercher leurs balles de golf et à ramasser leurs bouts d'ongles de pied, selon un groupe de défense des droits, poussant des responsables à lancer une enquête mercredi.

Des soldats assignés à la maison du général quatre étoiles Park Chan-Ju et sa femme "ont fait la lessive, le repassage, se sont occupés du jardin, de nettoyer la salle de bain et de ramasser chaque petit déchet,- y compris des bouts d'ongles de doigts de pied ou des peaux mortes", a déclaré le Centre pour les droits de l'homme des militaires en Corée dans un communiqué.

"La vie des soldats n'était pas différente de celle d'esclaves", a-t-il ajouté.

Le couple forçait les soldats à se rendre dans leur église, quelque soit leur religion. Un des soldats devait porter un système électronique au poignet pour répondre rapidement aux appels de la femme du général, qui l'a menacé de l'envoyer dans une prison militaire lorsqu'un problème de batterie l'a empêchér de réagir dans les temps, selon le Centre.

Le ministre de la défense a lancé une enquête sur ce cas, a indiqué un porte-parole du ministère à l'AFP. Le général Park s'est excusé publiquement et a proposé de démissioner.

En Corée du sud, où les hommes doivent réaliser un service militaire de deux ans, deux à quatre soldats sont assignés aux maisons des commandants pour les aider à réaliser leurs tâches officiels, mais beaucoup se retrouvent à réaliser des tâches ménagères, estime le Centre.

ckp-sh/slb/amu/la/mct