NOUVELLES
02/08/2017 03:51 EDT | Actualisé 02/08/2017 04:00 EDT

Russie : l'ex-ministre Oulioukaïev jugé à partir de mardi pour corruption

Le procès de l'ancien ministre russe de l'Economie Alexeï Oulioukaïev, le plus haut responsable russe arrêté pour corruption depuis l'arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine, doit commencer le 8 août, a indiqué mardi le tribunal chargé de le juger.

Soupçonné d'avoir tenté de soutirer deux millions de dollars au pétrolier Rosneft, M. Oulioukaïev a été inculpé et aussitôt limogé en novembre dernier, provoquant une onde de choc dans les milieux libéraux russes.

"Une audience préliminaire aura lieu le 8 août à 9H30" heure de Moscou, soit 06H30 GMT, a déclaré à l'AFP la porte-parole du tribunal de Zamoskvoretski, dans la capitale russe.

Ministre de l'Economie depuis 2013, M. Oulioukaïev a été arrêté en novembre 2016. Il avait alors été présenté devant un juge qui l'avait formellement inculpé d'"extorsion de pots-de-vin" puis assigné à résidence.

Peu après la décision du tribunal, le président russe Vladimir Poutine l'avait limogé par décret.

Clamant son innocence, l'ancien ministre avait alors assuré, par le biais de son avocat, que cette arrestation était "une provocation". Il risque jusqu'à 15 ans de prison.

La chute de M. Oulioukaïev, 61 ans, avait suscité la surprise et l'incompréhension parmi l'aile libérale du pouvoir russe, dont il était proche. Il s'agissait de la première interpellation d'un ministre en exercice depuis la fin de l'URSS.

Partisan de réformes de libéralisation de l'économie russe, Alexeï Oulioukaïev s'était publiquement opposé dans un premier temps à la vente de la moitié du capital de Bachneft à Rosneft, qui est dirigé par Igor Setchine, un proche de Vladimir Poutine.

Cette opération avait mené à la plus grosse cession d'actifs réalisée en 2016 par l'Etat russe, qui espérait ainsi renflouer son budget plombé par l'effondrement des cours du pétrole.

all/gmo/mct