NOUVELLES
02/08/2017 09:30 EDT | Actualisé 02/08/2017 09:40 EDT

Kirghizstan: un leader de l'opposition condamné à 11 ans et demi de prison

Un tribunal du Kirghzistan a condamné mercredi un leader de l'opposition kirghize à 11 ans et demi de prison pour avoir participé à l'organisation d'une prise d'otage, a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'instance judiciaire.

Sadyr Japarov, ancien député nationaliste dont l'arrestation en mars a provoqué d'importantes protestations à Bichkek, a été reconnu coupable d'avoir pris en otage un gouverneur régional en marge de manifestations en 2013 pour la nationalisation d'une mine d'or, selon la même source.

M. Japarov, qui comptait se présenter à l'élection présidentielle en octobre, ne pourra donc pas participer à ce scrutin où 59 candidats ont été enregistrés par la Commission électorale centrale.

Le Kirghizstan, république majoritairement musulmane de six millions d'habitants, a vécu deux révolutions en 25 ans d'indépendance, avec la chute du chef de l'Etat en place en 2005 puis en 2010, ainsi que de nombreux épisodes de violences ethniques.

Le pays connaît un regain de tension à l'approche de la présidentielle, à laquelle le président Almazbek Atambaïev ne peut pas se présenter en vertu de la Constitution.

Un autre opposant à M. Atambaïev, Omourbek Tekebaïev, accusé de corruption, est également en détention dans l'attente de son procès.

M. Tekebaïev, tout comme Sadyr Japarov ont dénoncé des poursuites "politiquement motivées".

Sadyr Japarov, qui vit depuis plus de trois ans à l'étranger, est connu notamment pour son opposition à la mine d'or de Kumtor, qui compte pour 8% de la richesse nationale et où des troubles ont éclaté ces dernières années à plusieurs reprises.

Les critiques reprochent à la mine d'atteinte à l'environnement, ce que son exploitant canadien Centerra dément.

En octobre 2013, un gouverneur régional, Emil Kaptagaïev, a été pris en otage et menacé d'être brûlé par des manifestants réclamant la nationalisation de la mine Kumtor.

tol-cr/mp/mr