NOUVELLES
30/07/2017 00:40 EDT | Actualisé 30/07/2017 01:00 EDT

Yémen: plus de 40 rebelles et soldats tués près de la mer Rouge

Plus de 40 rebelles et soldats ont péri ces derniers jours dans des combats et des raids aériens près de la ville portuaire de Mokha sur la mer Rouge, dans le sud-ouest du Yémen, selon des sources militaires dimanche.

Les combats se sont intensifiés après la reprise en début de semaine par les forces progouvernementales du camp militaire Khaled Ibn Al-Walid, qui était aux mains des rebelles chiites Houthis.

Ce camp est situé à 30 km à l'est du port de Mokha, reconquise en février par les forces loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi.

Dans la nuit de samedi à dimanche, 16 rebelles et sept soldats ont trouvé la mort dans des affrontements qui ont éclaté lorsque les forces pro-Hadi, soutenues par une couverture aérienne de la coalition militaire arabe, ont tenté d'avancer dans un secteur tenu par les Houthis et leurs alliés, les unités de l'armée restées fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh, ont indiqué des sources militaires et des témoins.

En outre, les forces loyalistes ont perdu 20 de leurs hommes jeudi dans un violent bombardement mené par les rebelles contre le camp Khaled Ibn Al-Walid, deux jours après avoir perdu le contrôle du camp, a indiqué une source militaire.

Samedi, une barque chargée d'explosifs par les rebelles a explosé dans le port de Mokha sans faire de victimes ni de dégâts, a annoncé la coalition arabe.

Mais les rebelles ont affirmé dimanche sur leur site Sabanews.net que l'attaque avait endommagé un navire de guerre des Emirats arabes unis, l'un des piliers de la coalition.

Le 15 juin, un navire émirati avait été visé par un missile tiré par les Houthis après sa sortie du port de Mokha, et un marin avait été blessé. En octobre, une attaque dans le même secteur contre un autre navire émirati avait aussi été attribuée aux rebelles yéménites. Elle avait fait des blessés et endommagé le bateau.

La guerre au Yémen a fait, depuis l'intervention de la coalition en mars 2015, plus de 8.000 morts, majoritairement des civils, et plus de 44.500 blessés, selon l'ONU.

bur-faw/ny/tm/cmk