NOUVELLES
30/07/2017 17:17 EDT

Une édition historique pour la Traversée internationale du lac Saint-Jean

Les festivités de la Traversée internationale du lac Saint-Jean se sont terminé dimanche après-midi avec le défilé des nageurs à Roberval. En raison du port de la combinaison thermique lors de la grande traversée et de la venue du premier ministre du Canada au souper dans les rues, l'organisation peut déjà parler de cette 63e édition comme d'une année historique.

Des milliers de personnes sont venus dire au revoir aux nageurs dimanche après-midi sur le boulevard Saint-Joseph. Rappelons que l’Argentin Guillermo Bertola a remporté les grands honneurs hier avec un temps record. Il portait, comme 23 autres nageurs, la combinaison thermique.

La présidente de la Traversée, Kim Privé, dresse un bilan très positif de cette édition. C’était la première fois qu’un premier ministre fédéral participait au souper dans les rues.

Après avoir pris un bain de foule, Justin Trudeau a dégusté un morceau de tourtière en compagnie de milliers de personnes, dont le premier ministre du Québec et député de Roberval, Philippe Couillard.

« Une foule, je ne suis pas prête à dire record, mais presque au souper dans les rues. Habituellement, on a 10 000 personnes, mais là on a largement dépassé ça mercredi soir », a commenté la présidente de la Traversée, Kim Privé.

La combinaison thermique là pour rester

Alors que la combinaison thermique a été critiquée avant et après l’épreuve de 32 kilomètres de la Traversée internationale du lac Saint-Jean, l’organisation affirme qu’il serait surprenant qu’elle revienne en arrière.

« En fait, c’est une question d’assurances et de sécurité. Alors, nous quand on parle de question d’assurances, même si on n’était plus avec la FINA, il y a la Fédération de natation du Québec et il y a Natation Canada qui sont avec nous. Si advenant le cas qui arrivait quelque chose sur le lac et qui arrivait quelque chose aux nageurs et qu’ils n’auraient pas porté les combinaisons, les assurances ne voudraient pas couvrir », explique la présidente Kim Privé.

L’Argentin Guillermo Bertola a pulvérisé le record de la Traversée du lac Saint-Jean par plus de trois minutes en complétant l’épreuve en combinaison thermique. D’ailleurs, 24 des 25 nageurs l’ont enfilé même si elle était optionnelle puisque la température de l’eau était au-dessus des 18 degrés Celcius.

Si la combinaison a permis des gains en rapidité pour certains, elle a causé des soucis à d’autres nageurs. Le port de ce vêtement a causé des douleurs très intenses à Sabryna Lavoie de Saint-Bruno lors du marathon. Elle avait très mal aux bras et aux épaules à la fin de la course.