NOUVELLES
30/07/2017 08:47 EDT | Actualisé 30/07/2017 09:00 EDT

GP de Hongrie - Vettel: "Kimi aurait pu me dépasser"

Après son succès à l'arraché au GP de Hongrie, Sebastian Vettel (Ferrari), le quadruple champion du monde allemand savourait des vacances bien méritées.

Q: Comment avez-vous vécu cette course?

R: "Le départ a été bon. Les premiers tours étaient corrects, mais ensuite c'est devenu plus compliqué, et à la fin carrément très dur. J'ai dû m'habituer aux problèmes de direction qui affectaient le volant et à l'usure accélérée des pneus. Je devais éviter les vibreurs car cela aggravait le problème. Dans ces conditions, je ne pouvais pas aller plus vite, mais j'ai pu m'y adapter. Lewis voulait vraiment essayer de nous dépasser. Cela a été laborieux mais, à la fin, seule la victoire compte. Je dois donc avouer que je suis vraiment content".

Q: Quelle importance revêt ce succès dans l'optique de la seconde moitié de la saison?

R: "Je n'ai pas eu un moment de répit mais c'est un jour fantastique. C'est très important d'avoir mené la voiture à bon port. On a réalisé une performance idéale avec ce doublé. Dans la deuxième partie de cette saison, on devra à chaque fois faire de notre mieux. Ici, cela a été difficile de trouver le rythme. Cela n'a pas été facile d'arriver là où on est mais on y est parvenu. La pause estivale ce n'est pas quatre semaines de vacances pour nous. Je vais avoir seulement sept ou huit jours en famille, ce n'est pas beaucoup vu la longueur de la saison. J'ai donc hâte d'y être".

Q: Qu'avez-vous pensé de l'attitude de votre équipier qui a contenu les Mercedes?

R: "Cela montre à quel point notre équipe est solidaire. Kimi (Räikkönen) aurait pu me dépasser, il était très rapide. Juste après la course, je suis allé m'excuser de l'avoir ralenti (rires). Il y a pas mal de choses à dire au sujet de la situation contractuelle pour la saison prochaine, mais ce n'est pas important de régler cela maintenant".

Propos recueillis en conférence de presse

smr/jcp

FERRARI NV