Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Ralentissement des travaux sur le pont Champlain : le MTQ se rétracte

Le ministère affirmait en juin qu'ils avaient agi «de leur propre chef».

Le ministère des Transports du Québec a indiqué jeudi que les deux ingénieurs qui avaient causé plusieurs semaines de ralentissement sur le chantier du nouveau pont Champlain n'ont finalement « pas agi de leur propre chef », contrairement à ce qu'il affirmait en juin dernier.

Dans un communiqué, le ministère cherche à corriger « certaines informations utilisées » par sa porte-parole qui étaient « erronées ».

Radio-Canada faisait état en juin dernier de retards sur le chantier du nouveau pont Champlain occasionnés par « l'initiative personnelle » de deux fonctionnaires responsables d'octroi de permis permettant de transporter les poutres et les caissons en acier.

Une porte-parole du ministère, Sarah Bensadoun, indiquait que deux ingénieurs avaient agi « de leur propre chef » en changeant les règles pour l'octroi des permis.

« Le ministère est en mesure d'affirmer aujourd'hui que les ingénieurs responsables de l'analyse des demandes de permis hors normes n'ont pas agi de leur propre chef », a annoncé jeudi le MTQ, en précisant que la porte-parole avait alors fait son travail avec les informations qui lui étaient disponibles.

L'Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec (APIGQ) avait envoyé une mise en demeure au ministère pour l'obliger à se rétracter puisqu'elle jugeait que les ingénieurs avaient suivi les recommandations d'une analyse produite par « un comité ».

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.