NOUVELLES
24/07/2017 08:20 EDT | Actualisé 24/07/2017 08:40 EDT

La justice portugaise ordonne l'extradition vers l'Italie du co-auteur d'un attentat

Un tribunal portugais a ordonné lundi l'extradition vers l'Italie de l'un des auteurs d'un attentat à la bombe perpétré en 1974 à Brescia, qui avait été condamné à la prison à perpétuité, a-t-on appris de source judiciaire.

Maurizio Tramonte, 64 ans, avait été interpellé fin juin à Fatima dans le centre du Portugal, où il s'était réfugié au lendemain de la confirmation par la Cour de cassation italienne de sa condamnation définitive à la peine maximale.

"Le tribunal a décidé son extradition pour qu'il puisse purger sa peine en Italie", a déclaré à l'AFP une porte-parole de la Cour d'appel d'Evora, dans le sud du Portugal.

L'Italie avait connu pendant les années 70, les "années de plomb", une série d'attentats, dont celui de Brescia dans le nord du pays, qui avait fait huit morts et 102 blessés.

M. Tramonte, qui faisait l'objet d'un mandat d'arrêt européen, avait été arrêté alors qu'il était en train de prier dans la basilique Notre-Dame du Rosaire à Fatima, selon la presse portugaise.

Cet ancien responsable des services secrets italiens avait été condamné en juillet 2015 à la prison à perpétuité par la Cour d'appel de Milan, aux côtés de Carlo Maria Maggi, 82 ans, un ex-militant d'Ordre nouveau, un mouvement d'extrême droite.

Mais les deux hommes avaient été laissés temporairement en liberté en attendant un jugement définitif. Assigné à résidence, M. Maggi devrait échapper à la prison en raison de son âge avancé.

L'attentat de Brescia figure parmi les plus grands actes terroristes survenus en Italie, avec celui perpétré piazza Fontana à Milan en 1969 et qui avait fait 16 morts, et celui à la gare de Bologne en 1980 (85 morts).

bh/bcr/elp