NOUVELLES
24/07/2017 17:33 EDT | Actualisé 24/07/2017 18:03 EDT

Des commerces forcés de fermer à Malartic

Au centre-ville de Malartic, le manque de clientèle force plusieurs commerces à fermer leurs portes, mais certains gardent espoir notamment grâce au projet de revitalisation de la rue Royale.

Avec les informations de Marc-Olivier ThibaultAu Marché aux puces de Malartic, la propriétaire Céline Savoie constate une baisse de l'achalandage.« Moi je vois que ça baisse beaucoup, ce n'est pas dur à voir [avec] les commerces [qui] ferment. Ça manque de monde, la population n'est pas forte ici. Le monde travaille ici, mais vont dépenser ailleurs, à Val-d'Or, à Montréal », estime Mme Céline Lavoie.Uniquement sur la rue Royale, un bar et un dépanneur ont fermé, en plus d'un motel qui est à vendre.

Une revitalisation prévueSelon le président de la Société de développement économique de Malartic et coprésident de la Chambre de commerce, Yannick Richard, le centre-ville de Malartic va toutefois renaître grâce au Projet Royale.Des rues seront détruites et reconstruites, tout comme des bâtiments, pour y mettre en place de nouveaux projets résidentiels et commerciaux.« On est déjà en relation avec trois investisseurs pour différents projets à l'intérieur de notre centre-ville, affirme M. Richard. Il va y avoir condos et logements. Ce qu'on détruit, on ne veut pas l'annuler, on veut l’[améliorer] et en avoir un plus grand nombre », soutient-il.

Valoriser sa communautéLa propriétaire du bar Chez Dédé, Vicky Neveu, a pour sa part fermé son commerce et est en processus de vente.Elle est devenue photographe et souhaite rester à Malartic pour pratiquer son nouveau métier.« Parce que je viens de Malartic, j'aime beaucoup ma communauté j'aime ça m'impliquer. À Val-d'Or y a déjà plusieurs photographes, à Malartic, moins. J'me suis dit, y en a pas de service comme ça donc c'est un bon bassin à exploiter. J'ai toujours voulu rester ici parce que je connais les gens », explique-t-elle.Le Projet Royale, évalué à 90M $, sera présenté à la population le 8 août prochain et les travaux devraient débuter au printemps 2018.