NOUVELLES
24/07/2017 02:59 EDT | Actualisé 24/07/2017 03:20 EDT

Chine : un membre du bureau politique du PCC soupçonné de corruption

Un membre du bureau politique du Parti communiste chinois (PCC), l'un des 25 principaux dirigeants du pays, fait l'objet d'une enquête interne pour corruption, a annoncé lundi l'agence officielle de presse Chine nouvelle.

Sun Zhengcai, qui était récemment encore secrétaire du parti à Chongqing (sud-ouest), la quatrième agglomération chinoise, est le premier membre en exercice du politburo à faire l'objet d'une telle enquête en cinq ans et depuis la chute de Bo Xilai, ancienne étoile montante du PCC et rival potentiel de l'actuel président Xi Jinping.

La commission de discipline du parti a ouvert une enquête sur M. Sun pour "grave violation de la discipline", a rapporté Chine nouvelle. Cette formule recouvre les faits présumés de corruption.

A l'approche du XIXe congrès du PCC à l'automne, Sun Zhengcai, 53 ans, était auparavant considéré comme un candidat très sérieux aux fonctions de membre du comité permanent du bureau politique, l'instance de sept membres qui détient la réalité du pouvoir en Chine.

Xi Jinping a déclenché après son arrivée au pouvoir fin 2012 une vaste campagne contre la corruption qui a permis de sanctionner 1,2 million de personnes dans tout le pays, selon un chiffre révélé en début d'année par le PCC.

Mais certains soupçonnent l'homme fort du régime d'utiliser cette campagne afin de frapper ses adversaires.

Le quotidien de Hong Kong South China Morning Post avait affirmé la semaine dernière que M. Sun était visé par une enquête anticorruption mais l'information n'avait pas été confirmée officiellement.

bar/bds