NOUVELLES
24/07/2017 05:18 EDT | Actualisé 24/07/2017 05:20 EDT

Azerbaïdjan: un opposant condamné à trois ans de prison

La justice azerbaïdjanaise a condamné lundi à trois ans de prison un militant de l'opposition, soupçonné d'être lié à la mouvance du prédicateur turc exilé aux Etats-Unis Fethullah Gülen, bête noire des autorités turques.

Faig Amirov, conseiller du chef du parti d'opposition Front Populaire, a été reconnu coupable d'avoir des "liens avec Gülen" et condamné à trois ans et trois mois de prison pour "incitation à la haine", a indiqué à l'AFP son avocat Agil Layijev.

"Nous allons faire appel de la décision", a déclaré M. Layijev, affirmant que cette condamnation était un prétexte pour museler l'opposition dans ce régime autoritaire du Caucase.

Faig Amirov a été arrêté en août, les enquêteurs affirmant avoir trouvé des livres de Fethullah Gülen dans sa voiture.

Le militant, qui est également responsable des finances du principal journal d'opposition Azadlig, assure pour sa part que les livres ont été déposés dans son coffre par les enquêteurs eux-mêmes.

Pays laïc à majorité musulmane proche de la Turquie, l'Azerbaïdjan a lancé une traque contre les partisans de l'imam Gülen, actuellement réfugié aux Etats-Unis et soupçonné par Ankara d'avoir organisé le coup d'Etat manqué de juillet 2016. M. Gülen nie toute implication.

Le chef du Front Populaire, Ali Kerimli, affirme que les autorités azerbaïdjanaises ont lancé une "campagne de répression" visant son parti sous prétexte d'une affaire "montée de toutes pièces" sur des liens présumés avec Fethullah Gülen.

L'ONG Reporters Sans Frontières s'est dite "très inquiète à propos de la santé de Faig Amirov" et a appelé à sa libération immédiate.

L'Azerbaïdjan est souvent critiqué par les ONG internationales pour des abus visant les défenseurs des droits de l'Homme et les personnes critiques du président Ilham Aliev, qui rejette ces accusations.

eg-im/pop/nm/glr